Dans le camp de Jénine, "ce n’est pas une vie"

dimanche 22 mai

Depuis des semaines, lorsque sonne l’heure d’aller à l’école, Ahlem Benara hésite à envoyer ses enfants en classe. C’est souvent pile à ce moment là qu’éclatent, dans le camp de réfugiés palestiniens de Jénine, en Cisjordanie occupée, des heurts parfois meurtriers entre habitants et armée israélienne.



Toutes les brèves du site