Les archives ottomanes ouvertes aux Palestiniens pour attester leurs droits sur leurs biens

lundi 13 janvier 2020

La Turquie apporte son aide aux Palestiniens pour attester leurs droits sur leurs biens, et saper la version israélienne selon laquelle la Palestine historique ne leur appartenait pas.

JPEG - 28.3 ko
Selon le site web du journal israélien Israel Yahom, Ankara a livré à l’Autorité palestinienne des dizaines de milliers de documents polycopiés de ses archives. Il s’agit surtout de titres fonciers qui datent depuis l’empire ottoman qui a gouverné la Palestine entre 1516 et 1917.

Ces documents attestent que des Palestiniens possédaient des terres dans toutes les régions palestiniennes, surtout à Jérusalem al-Quds et en Cisjordanie occupée, précise le site.

Il est par exemple attesté qu’Israël a confisqué le quartier al-Magharibas, situé aux alentours du mur al-Bouraq, après en avoir chassé ses habitants palestiniens et détruit leurs maisons, pour y édifier une cour de prière pour les juifs, relève le journal israélien.

Toujours selon cette source, ce sont surtout les avocats palestiniens qui ont recours aux archives ottomanes. "Celles-ci les aident à confirmer la possession des biens fonciers par les Palestiniens en cas de litige. Tant qu’Israël confisque les terres, il n’y a aucune probabilité juridique pour les lui arracher. Mais de point de vue de la communication, ces documents fonciers sont de nature à embarrasser Israël », conclut le journal.

Source : French Almanar


Complément février 2020

Les archives ottomanes : une arme de la Palestine contre l’occupation

La lutte du peuple palestinien pour prouver sa propriété des terres sous occupation israélienne a atteint un nouveau niveau grâce aux archives ottomanes.
La Turquie a remis à l’Autorité palestinienne, à la fin de l’année dernière, une copie électronique des archives ottomanes de quelques 38.000 pages de registres de propriété foncière pour les Palestiniens.

Les archives ottomanes : une arme de la Palestine contre l’occupation

JPEG - 28.9 ko photo Adalah.org

L’Empire ottoman a notamment gouverné le territoire de la Palestine historique de 1516 à 1917 et les archives contiennent des documents datant d’avant 1917.

Les archives se trouvent actuellement à la Fondation Mithaq à Jérusalem-Est. La fondation appartient au ministère palestinien des Dotations et des affaires religieuses et se consacre à la renaissance du patrimoine et de la recherche islamique.

La fondation a reçu des coffres spéciaux de l’Agence turque de coopération et de coordination (TIKA) pour stocker les archives.

Planche de salut

"Les archives palestiniennes ont été perdues à cause du mandat britannique, de l’occupation israélienne et du déplacement de la population de Palestine", a déclaré Murad Abu Sobh, responsable des documents ottomans à la Fondation Mithaq, à l’Agence Anadolu.

Il a noté qu’"Israël réduit les terres palestiniennes sous prétexte qu’elles sont la propriété d’absents ou prétend qu’elles sont la propriété d’individus et d’associations juifs".

Il a affirmé que les archives ottomanes sont une "planche de salut" pour les Palestiniens afin de prouver la propriété des terres et des biens.

Il a déclaré que les documents sont confidentiels et sont remis aux parties concernées après consultation des institutions palestiniennes compétentes.

Les documents sont rédigés en langue ottomane, a-t-il dit, ajoutant que le processus de traduction est effectué par des spécialistes palestiniens.

Coopération turque

Pour sa part, le chef de la Mithaq, Khalil al-Rifai, a déclaré qu’il existe une grande coopération entre les différentes institutions turques et la fondation.

"La Turquie nous fournit sans problème tout ce que nous voulons", a déclaré M. al-Rifai, ajoutant que les archives ont été fournies par la Turquie sous la direction du président Recep Tayyip Erdogan et qu’elles sont principalement utilisées pour la recherche scientifique.

Il a poursuivi en disant que Mithaq fait des efforts incessants pour empêcher la judaïsation de Jérusalem, soulignant que "les archives ottomanes sont notre arme pour prouver la vérité".

"Israël a des documents qui prouvent notre propriété des terres dans sa bibliothèque nationale... Tous les documents palestiniens ont été saisis par Israël.

"Rien ne justifie l’agitation israélienne pour recevoir les archives ottomanes ; quiconque travaille légalement ne craint pas ces documents", a déclaré M. al-Rifai.

Il a souligné qu’avant de recevoir les archives, si un citoyen palestinien voulait avoir des informations sur sa terre, il devait se rendre en Turquie pour obtenir ses documents. Mais aujourd’hui, il peut les obtenir en Cisjordanie .

Crainte israélienne

Des médias israéliens ont souligné qu’Israël était très préoccupé par la décision turque d’aider les Palestiniens à prouver leur droit aux terres occupées, en particulier Jérusalem et la Cisjordanie , en leur fournissant les archives ottomanes.

Le quotidien Israël Hayom a rapporté que "les avocats de l’Autorité palestinienne utilisent déjà des documents archivés de l’époque ottomane pour revendiquer les droits sur des terres".
Qais Abu Samra
Source : Anadolu Agency
Traduction : MR pour ISM


Sites favoris


8 sites référencés dans ce secteur