Les prisonniers du « Tunnel de la Liberté » racontent leur combat pour la libération : organisons-nous pour soutenir le mouvement des prisonniers palestiniens !

lundi 20 septembre

Les prisonniers palestiniens poursuivent leur lutte derrière les barreaux, alors que les Palestiniens de Jénine continuent de résister aux menaces et aux attaques de l’occupation. Après l’auto-libération de six prisonniers politiques palestiniens le 6 septembre par le tunnel de la liberté, deux des six restent libérés, Munadil Naf’at et Ayham Kamamji.

Dans les centres de détention israéliens, Mahmoud al-Ardah, Mohammed al-Ardah, Zakaria Zubaidi et Yaqoub Qadri continuent d’être soumis à des interrogatoires « militaires » intenses, qui incluent régulièrement des actes de torture et des abus physiques et psychologiques, dans le but de les forcer à révéler l’emplacement de leurs frères libérés.

Le mouvement des prisonniers continue également de résister à la privation des droits de nombreux prisonniers palestiniens, en particulier ceux du Jihad islamique. Les prisonniers sont soumis à des punitions collectives, au refus de visites familiales, au refus d’accès à la « cantine » (magasin de la prison) et à l’isolement. Au moins 10 prisonniers de la prison de Gilboa sont soumis à des interrogatoires, des tortures et des traitements cruels et inhumains, car l’occupation israélienne prétend qu’ils étaient au courant de l’évasion.

Il est essentiel de continuer à organiser et à intensifier les efforts déployés dans le monde entier pour soutenir les prisonniers palestiniens et exiger leur libération. Des manifestations sont actuellement organisées dans de nombreuses villes : rejoignez-les et organisez-les dans votre région !