Manifestations contre la démolition d’un cimetière musulman à Jaffa

vendredi 3 juillet 2020

Environ 300 citoyens palestiniens d’Israel vivant à Jaffa ont manifesté contre la décision de la municipalité de Tel Aviv-Jaffa de démolir un cimetière musulman du 18ème siècle.

Des affrontements ont éclaté avec la police israélienne qui a utilisé des grenades assourdissantes pour disperser la foule. Les manifestants ont néanmoins marché vers le nord depuis Ajami, dans le sud de Jaffa, vers le site, dont la démolition qui a commencé lundi.

Un manifestant a été arrêté tandis que plusieurs ont été arrêtés puis relâchés. Un manifestant nommé Abed a déclaré : « Nous avons marché d’une manière ordonnée. La violence a commencé parce que nous étions empêchés d’atteindre le site. Des petits enfants sont tombés par terre, c’est dégoûtant. »

En janvier, après deux ans de délibérations entre la ville et les habitants de Jaffa et le conseil musulman local, le tribunal de district de Tel Aviv a avalisé le projet de démolition du cimetière ; pour construire à sa place un lieu de réadaptation pour toxicomanes.

Ceci est l’aboutissement — à l’israélienne– de longues années de procédures, au cours desquelles les Palestiniens ont notamment contesté la vente de la moitié du cimetière à une société israélienne privée, en 2008.

Cette société a exigé du gouvernement israélien qu’il fasse déterrer les corps des personnes enterrées dans ce cimetière, et que l’on arrête d’y enterrer d’autres personnes, bien qu’il s’agisse du seul cimetière musulman de la ville.

Et comble d’outrecuidance, cette même société privée a demandé que la communauté palestinienne de Jaffa lui verse 4,25 millions de dollars pour avoir utilisé cette terre, le cimetière Tasso, au cours des ans.
PNG - 424.6 ko Démolition du cimetière Tasso à Jaffa
JPEG - 62.7 ko Cimetière musulman Tasso à Jaffa

Un comité populaire pour la défense de ce cimetière s’est formé et a organisé de nombreuses manifestations de protestation.
JPEG - 64.9 ko
Avant le nettoyage ethnique de 1948 par Israel, Jaffa était une ville portuaire, commerciale et culturelle palestinienne très prospère, et une petite communauté palestinienne a réussi à survivre à Jaffa et à lutter contre l’effacement total de son histoire.

« Il n’y a pas un seul Musulman de Jaffa qui n’ait un parent proche enterré dans ce cimetière qui date de 1943, et la décision du tribunal est une déclaration de guerre », ont témoigné plusieurs Palestiniens dans le quotidien Haaretz.

« Les gouvernements israéliens successifs ont confisqué tous les autres cimetières palestiniens de la région, et souvent construit dessus des hôtels (Hilton, notamment), des parcs ou des parkings », souligne Muhammad Durei, chef élu du comité islamique de Jaffa.

On se souvient qu’à Jérusalem, il y a quelques années, le Centre Simon Wiesenthal s’était emparé du cimetière palestinien Mamilla, vieux de plusieurs siècles pour construire dessus un « Musée de la Tolérance » !

Et pendant ce temps, en Cisjordanie, les colons ont construit des tas de cimetières juifs sur les terres palestiniennes, pour bien affirmer leur présence.

Et on voudrait que nous cessions de boycotter cet Etat colonial, voleur et raciste ?
{{}}
JAFFA AVANT LE VOL DE SES TERRES PAR ISRAEL :
JPEG - 31.5 ko Intérieur d’une maison de Jaffa en 1935
JPEG - 20 ko le Port de Jaffa en 1930
JPEG - 59.1 ko L’orchestre de Jaffa en 1938
JPEG - 20.5 ko Hôpital de Jaffa construit en 1933

Source : europalestine


Sites favoris


8 sites référencés dans ce secteur