Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Culture > Un photographe embellit les maisons des réfugiés à Gaza

Un photographe embellit les maisons des réfugiés à Gaza

jeudi 6 octobre 2016

Un jeune photographe palestinien a rassemblé des dizaines d’enfants dans un camp de réfugiés palestinien à Gaza en décorant les murs de leur foyer avec des photos superbes qu’il avait prises au cours des années précédentes, pour leur apporter un peu de joie et d’émerveillement.

Izz Zanoun, un photoreporter de 24 ans originaire de Gaza, a suspendu ses photos sur des plaques dans les allées et ruelles étroites du camp de réfugié d’Al-Shatti dans l’ouest de la ville de Gaza, qui est l’un des camps de réfugiés les plus pauvres de cette enclave côtière sous le coup d’un blocus israélien depuis 2007.

Les enfants et adultes se sont tous rassemblés pour regarder les photos de M. Zanoun, qui décoraient les murs gris ternes des maisons des réfugiés dans ce camp de réfugiés pauvre et densément peuplé.
Autoportrait du photographe palestinien Izz Zanoun avec des enfants devant ses photos dans le camp de réfugiés de Jabalia dans le nord de la bande de Gaza, le 26 septembre 2016. (Photo : Xinhua/Wissam Nassar)

"Mon initiative visa à apporter joie et bonheur à des enfants qui souffrent beaucoup dans leur vie quotidienne difficile", a déclaré M. Zanoun à Xinhua, expliquant aux enfants quand il a pris ces photos et ce que cela représente pour lui de les leur montrer.

Il a ajouté qu’il souhaitait "contribuer à inculquer la culture de l’art dans la société palestinienne et développer l’amour d’une belle vie dans le cœur de nos enfants". Une cinquantaine de photos différentes ont été affichées sur les plaques de M. Zanoun, toutes portant sur la beauté de la nature et de l’amour.

M. Zanoun a expliqué qu’il souhaitait vraiment montrer un visage différent du stéréotype et un aspect de la vie à Gaza différents de l’image qu’en ont les gens, une image pleine de pauvreté et de violence du fait du blocus israélien et des vagues de violence incessantes entre Israël et les Palestiniens.

un Palestinien inspecte les photos du photographe palestinien Izz Zanoun dans le camp de réfugiés de Jabalia dans le nord de la bande de Gaza, le 26 septembre 2016. (Photo : Xinhua/Wissam Nassar)

Depuis 2008, Israël a mené trois offensives aériennes et terrestres à grande échelle, dont la plus importante a duré 50 jours au cours de l’été 2014.

Le photographe a indiqué qu’il voulait par cette exposition "apaiser l’esprit de ceux qui ont été pris pour cible lors des guerres israéliennes dans la bande de Gaza".

L’une des plus belles photos est celle d’une mariée portant sa robe blanche et marchant dans l’une des allées du camp de réfugiés à la rencontre du marié. Les ruelles et allées du camp de réfugiés de Shatti ne font pas plus d’un mètre de large et il est difficile pour deux personnes d’y marcher côte à côte.

Parmi les autres photos figurent une photo de trois enfants nageant et jouant sur la plage de Gaza au coucher du soleil, et deux adolescents sur un bateau de pêche au milieu d’une mer belle et bleue.

Abu Mohamed Kaskin, l’un des réfugiés vivant à Shatti, a exprimé son bonheur et sa joie de voie de nombreuses photos accrochées au mur de sa maison.

"Cette exposition montre réellement le beau visage que nous n’avons pas vu depuis de si nombreuses années", a indiqué M. Kaskin, ajoutant "c’est une très belle initiative qui apporte le bonheur dans nos cœurs et dans le cœur de nos enfants. Nous aimons vraiment la vie et nous voulons vraiment vivre dans la paix et la stabilité".

source :Chine Nouvelle