Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Témoignages > la dignité des palestiniens

la dignité des palestiniens

mardi 8 novembre 2016

LA DIGNITÉ DES PALESTINIENS

" Ce qui m’a sans doute les plus impressionné au cours de mon voyage en Palestine, c’est la très grande dignité des femmes et des hommes de Palestine que nous avons
rencontrés.

Comment ne pas penser alors à Primo Levi ?
Face aux harcèlements, aux provocations, aux violences d’un occupant arrogant,
impudent, rués, impitoyable, cette dignité inaltérable témoigne en effet d’une volonté inflexible de la jamais renoncer à être et à demeurer, " ce qu’est un homme ", de se rendre aussi inaccessible aux tentatives d’humiliation de l’agresseur et de lui signifier la vanité de ses rêves de domination.

Les femmes et les hommes dont nous avons admiré la dignité ont vécu ou vivent des évènements dramatiques, ou subsistent dans dans des conditions d’absolue précarité.
Tous souffrent physiquement, affectivement, moralement, de la situation qu’ils subissent .

Mouna, à Tulkarem, a sauvé son époux du bulldozer qui allait l’écraser au seuil de son verger. Les cultivateurs/éleveurs d’Al Hadidiya dans la vallée du Jourdain, à proximité d’une colonie israélienne verdoyante, campent sous des tentes, privés de leurs ressources traditionnelles en eau, sans chemins carrossables pour les relier à la route, sans école pour leurs enfants, fréquemment agressés par des colons et menacés par l’armée .

Des villageois de Kalandia, près de Ramallah, ont vu récemment les maisons construites sur des terrains leur appartenant et destinés à leurs enfants, systématiquement détruites par les bulldozers escortés de militaires lourdement armés .
Mais toutes et tous luttent pour imposer la reconnaissance, de fait sinon formelle de leurs droits . Le mari de Mounia a progressivement réoccupé la majeure partie de son verger exproprié, inventant des techniques de recyclage assurant à son exploitation une très large autonomie en matière d’eau, d’énergie et d’engrais. Il anime une association locale de producteurs . Il a témoigné à Londres lors de la dernière réunion du Tribunal Russel pour la Palestine.

Les agriculteurs/éleveurs de la vallée du JOurdain s’organisent pour faire obstacle aux expropriations et encourager à rester ceux qui sont tentés de partir .
Le représentant des villageois de Kalandia nous a déclaré : " Nous sommes tristes, les arbres sont tristes, les fleurs sont tristes, mais nous allons reconstruire nos maisons . "

Comment alors ne pas éprouver respect et admiration devant la détermination et le courage obstiné d’un peuple qui a de tels porte-parole ?

Comment ne pas éprouver aussi un sentiment de confiance en l’avenir de ce peuple ?
On objectera peut-être : ces personnes que nous avons rencontrées sont-elles vraiment représentatives du peuple palestinien dans son ensemble ?

Les résistants de l’été 1940 représentaient-ils davantage l’ensemble du peuple français ? Et les militants de l’ANC l’ensemble du peuple noir d’Afrique du Sud quand Nelson Mandela a été jeté en prison ?
C’est peut-être le moment de rappeler avec Hegel que l’Esclave devient nécessairement un jour le Maître du Maître et le Maître l’Esclave de l’Esclave : un scénario que les dirigeants d’Israël ont tort de ne pas méditer ... "
HENRI 1er novembre 2016
source : Mille et une Vagues

Images : Portraits de Palestiniens - Eric Larrayadieu