Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Calendrier > soirée prisonniers palestiniens

soirée prisonniers palestiniens

mercredi 30 novembre 2016

La plateforme des ONG pour la Palestine,
Palestine 13,
BDS France Marseille,
L’Union Juive française pour la Paix,
La ligue des Droits de l’Homme 13,
La CIMADE,
Génération Palestine,
Femmes en Noir Marseille,

Vous invitent à une rencontre :

« Les droits et la défense des prisonniers palestiniens » et la situation des Palestiniens.

Le mardi 6 décembre 2016 à 18h30
Dans les locaux de la Cimade, 8 rue J.M Cathala 13002 Marseille

Avec deux invités :
Omar Khamaisi, avocat, palestinien d’Israël, directeur du « Meezaan Center for Human Rights », centre qui vise à défendre et protéger les droits des Palestiniens aussi bien en Israël qu’en Cisjordanie et à Gaza.
En Israël, alors que 20% des citoyens sont palestiniens, ils subissent de graves discriminations (voir par exemple la volonté d’interdire à des employés palestiniens d’un café de Tel Aviv de parler entre eux en arabe, le projet de loi interdisant l’appel à la prière, vu comme une "nuisance" en Israël) ; l’ONG vise donc à défendre les droits politiques, culturels, économiques et sociaux des Palestiniens en Israël. En Cisjordanie et à Gaza, l’ONG fournit une aide juridique d’urgence. Plus d’infos ici : http://www.meezaan.org/eng/?mod=main

Mahmoud al Weesi, palestinien d’Israël, journaliste et coordinateur de la communication du comité des libertés "Lajnat al horiya" à Nazareth, Israël.
Il a également travaillé à l’Institut Youssef Al Seedek pour la protection des prisonniers (YAIPP), une organisation non-gouvernementale basée en Israël pour soutenir les Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes. (http://lillenaplouse.unblog.fr/2015/09/17/entretien-1-linstitut-youssef-al-sedeeq/ ). Il a été prisonnier pendant 4 ans.
Lajnat Al Horiya est semblable à l’Institut Al Seedeeq, c’est une association de défense des droits de l’Homme et elle apporte notamment une aide juridique aux Palestiniens, citoyens d’Israël, emprisonnés pour des raisons politiques (ils sont plus de 200). Pour lui ces prisonniers font face aux mêmes problématiques que les prisonniers de Cisjordanie emprisonnés par Israël.

La soirée se terminera, pour ceux qui le désirent, par un repas partagé