Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Voyages > A Naplouse : une maison historique et un centre culturel

A Naplouse : une maison historique et un centre culturel

dimanche 8 janvier 2017

Dans une maison remontant loin dans l’histoire, remontant à la période romaine, se trouve le centre culturel « Awtar ». Il a été créé il y a huit ans pour soutenir l’art et la culture dans la ville de Naplouse, au nord de la Cisjordanie. Grâce à ce centre, la maison historique a été réhabilitée et sauvée d’un vrai danger, un danger de négligence et de destruction.

Ce centre culturel, installé dans la maison historique du quartier de Rafidieh, est considéré comme un monument de la culture, de la civilisation, de l’histoire de la ville de Naplouse. Ce centre orne Naplouse et reflète son passé et son développement scientifique et culturel.


L’histoire de la maison remonte à l’époque romaine, il y a 1400 ans, selon Salam Qaoud, directeur du centre Awtar.

La maison est entourée d’une cour ancienne. Elle est ornée de fenêtres, de cadres en arc, de demi-dômes, de clôtures construites en sable, de plafonds en marbre romain.

Salam Qaoud parle du centre culturel au correspondant de notre Centre Palestinien d’Information. Le centre a été créé en 2009. Auparavant, il se trouvait dans un tout petit lieu, avant de s’installer dans la maison historique de Rafidieh. Il a pour but de renforcer l’identité culturelle palestinienne, de rendre à la ville son rôle dans la vie culturelle et scientifique palestinienne.

C’est en 2014 que le centre s’est installé dans la maison romaine, après l’avoir restaurée et inaugurée par l’établissement de Coopération.

La maison est passée par plusieurs périodes. Elle était jadis un lieu de culte. Les Ottomans l’ont transformé en une presse d’olives. Maintenant, elle devient une sorte de musée et abrite un centre culturel, ajoute Qaoud.
L’art et la culture

Qaoud confirme que le centre est une initiative jeune. C’est un groupe de jeunes artistes musiciens qui ont en effet créé le centre. Au début, il donnait des cours de musiques, puis il a ajouté le dessin, ensuite le théâtre. Des jeunes et très jeunes, garçons et filles, en profitent.

Le centre abrite une école pour les jeunes et soutient ceux qui sont doués de talents. Il abrite aussi deux orchestres. Un pour les chants religieux, un autre pour la musique orientale.

La jeune militante Samah Abou al-Hadi travaille dans le centre, en tant que volontaire. Elle dit que le centre voudrait pousser la vie culturelle et littéraire de la ville de Naplouse vers le haut. Le centre a l’intention d’exposer les artistes à l’extérieur de la Palestine, afin de faire connaître leurs talents.

Elle parle aussi à notre Centre Palestinien d’Information de ces soirées culturelles, de ces films exposés par le centre, des films historiques et des films qui traitent des affaires arabes et palestiniennes.

source : Centre Palestine Information