AXA doit cesser de faire du profit sur la colonisation de la Palestine

Je m’appelle Jean-Guy Greilsamer, je suis membre de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) et du mouvement BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions).

La situation dramatique actuelle à Gaza, nous rappelle à quel point il est plus que jamais urgent pour AXA de prendre ses responsabilités concernant ses investissements.

Mercredi 25 avril, nous étions présents avec SumOfUs à l’Assemblée Générale des Actionnaires de AXA pour demander à l’assureur de cesser de violer ses engagements en matière de politique d’investissements responsables, mais également ses obligations légales vis-à-vis du Droit français et du Droit International.

Photo de groupe lors de la mobilisation devant l’Assemblée Générale des Actionnaires d’AXA. Sont rassemblés une vingtaine de militants SumOfUs et du mouvement BDS avec des banderoles et des pancartes.

Cette mobilisation devait également donner lieu à la remise de notre pétition demandant à la compagnie AXA de cesser ses investissements illégaux, que vous avez été plus de 121 000 membres à signer, dont plus de 10 000 sont clients d’AXA.

Mais les responsables d’AXA refusent tout dialogue. AXA se borne à nier des faits avérés, sans aucune honte.

Je tiens à vous exprimer qu’à la fois en tant que Juif et en tant que simple citoyen je suis indigné par la persistance d’AXA à maintenir ses investissements dans trois banques israéliennes directement impliquées dans la colonisation, ainsi que dans l’entreprise d’armement israélienne Elbit Systems, via sa filiale Alliance Bernstein.

AXA apporte ainsi un soutien financier à hauteur de 841 000 dollars à Elbit Systems, connu pour avoir fourni des missiles au phosphore blanc et des armes à sous-munitions utilisés sur la population civile par l’armée israélienne. Cette entreprise a également contribué à l’édification du « mur de sécurité », construit dans les territoires palestiniens et jugé illégal par la Cour Internationale de Justice .

Par ses investissements dans Elbit Systems et son soutien financier aux banques israéliennes, toutes impliquées dans le financement de la colonisation, AXA contribue à maintenir un système violent et illégal à l’encontre de la population civile palestinienne.

L’ensemble de la communauté internationale et de nombreuses résolutions des Nations-Unies condamnent la politique de l’Etat d’Israël, qui vise à réprimer toute résistance du peuple autochtone palestinien pour la réalisation de ses droits fondamentaux.

Cet État prétend agir au nom des Juifs du monde entier, et les met en danger en les assimilant à des supporteurs unanimes d’une politique coloniale.

Comme de nombreux autres Juifs, je refuse cette politique et je suis révolté par les chantages à l’antisémitisme que pratique Israël. Mes parents étaient survivants du génocide nazi et je suis, comme de nombreux citoyens à travers le monde, attaché à la justice, l’égalité, les droits des peuples et le respect du droit international.

C’est pourquoi je me tourne vers vous, pour vous demander de m’aider à accentuer la campagne contre AXA et de les contraindre à rompre toute complicité avec la politique israélienne actuelle.

Je suis déterminé à continuer de me mobiliser pour la justice et l’égalité. M’aideriez-vous en signant et en partageant la pétition avec vos amis

En signant la pétition


notre article du 20 avril 2018

Assurer des vies partout dans le monde tout en écrasant celles de femmes et enfants sans défense : tel est l’insoutenable paradoxe d’AXA.

Le géant français de l’assurance est en effet accusé de bafouer le Droit International en finançant Elbit Systems, fleuron israélien de l’industrie de l’armement, sordidement célèbre pour avoir fourni des armes interdites qui ont déjà fait des centaines de victimes innocentes palestiniennes.

Et ce n’est pas tout, un nouveau rapport révèle qu’AXA est également actionnaire de trois grandes banques israéliennes qui toutes participent à la colonisation illégale de la Palestine.

Le métier d’un assureur est pourtant de protéger les familles, leur domicile et leur biens des risques de la vie : pas de les mettre en péril comme ce que fait AXA en participant à l’entreprise coloniale israélienne.

Dites à Axa de se retirer du capital d’Elbit Systems et des colonies israéliennes !

Ces scandaleuses révélations mettent AXA dans l’embarras, pourtant fier de son engagement en matière d’investissement responsable et qui a déjà rompu des liens avec des fabricants d’armes. Poussons le géant de l’assurance à faire de même avec Elbit Systems et les trois banques impliquées dans la colonisation.

Nous savons que la mobilisation porte ses fruits : la campagne pacifique du mouvement mondial BDS a déjà réussi à faire plier des multinationales, notamment deux françaises, pour les mêmes raisons : Véolia et Orange. Au tour donc d’Axa de suivre l’exemple !

Elbit Systems fournit des armes interdites par les conventions internationales, notamment des armes chimiques comme le phosphore blanc, qui ont servi à l’offensive meurtrière contre les populations civiles de Gaza en 2014.

Cette entreprise a également participé à la construction du « mur de sécurité » dans les territoires occupés, que la Cour Internationale de Justice a jugé illégale en 2004.

Les institutions financières françaises et les assureurs ne peuvent ignorer l’illégalité des colonies israéliennes et les souffrances quotidiennes qu’elles engendrent. Expropriations arbitraires, familles séparées, emprisonnements d’enfants, checkpoints humiliants à n’en plus finir, sont les expériences déshumanisantes des palestiniens qui vivent sous un régime d’apartheid.

Exigeons des instances dirigeantes d’AXA qu’elles se soumettent à leur propre charte éthique !

Selon la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), « les grands groupes financiers français, dont AXA, sont directement ou indirectement impliqués dans le projet colonial en Palestine ». Les banques et les assureurs recherchent le profit à tout prix, y compris en se livrant à des activités illégales. Faisons en sorte qu’ils y mettent fin.

Tirer des bénéfices de la souffrance des palestiniens est inqualifiable. Au cours de notre campagne contre Airbnb, vous avez été plus de 151 000 membres à exprimer votre indignation. Et le vent en train de tourner car l’ONU a commencé à prendre des mesures contre ces entreprises hors-la-loi ! C’est donc le moment idéal pour interpeller AXA afin qu’il mette un terme à ses investissements illégaux.

Signez la pétition


10 FÉVRIER 2018 : journée nationale pour dénoncer la collaboration d’Axa avec la colonisation et l’armement israéliens

10h, on se regroupe au métro Réformés – Canebière, entre le marché aux fleurs et celui aux légumes bio. Panneaux avec affiche Axa autour du cou, tracts Axa en main, voilà la petite équipe composée de membres de trois associations de la Campagne BDS France (BDS Marseille, Palestine 13 et UJFP) part pour une déambulation au cœur de Marseille.

1ère halte à l’angle de la Canebière et du Cours Belsunce. Prise de parole et lecture du tract, les passants écoutent et remercient … surprise agréable.

Deuxième halte Place Charles de Gaulle où se trouve une agence AXA et à nouveau lecture du tract, affichage (au scotch pour ne rien abîmer) des bandeaux Axa, 3n’assurez pas l’Apartheid israélien3 et enfin à quelques dizaines de mètres, une seconde agence AXA où là encore les vitrines sont soigneusement décorées (toujours au scotch invisible), des tracts sont glissés dans la boite aux lettres.

Arrivée sur le Vieux Port, les cinq cent tracts sont épuisés, lecture à deux reprises du tract, nouvelle surprise des applaudissements, sourires et même remerciements …. ça fait du bien !
On recommence bientôt mais cette fois avec 1000 tracts !


70 organisations, associations, partis et syndicats ont publié un appel pour demander à la société AXA de se conformer au droit international et de rompre avec la politique coloniale et d’apartheid israélienne.

AXA est actionnaire de trois banques israéliennes : Hapoalim, Leumi et Mizrahi Tefahot.

Un rapport du centre de recherche israélien Who Profits (« Qui profite ») a montré que l’ensemble des banques israéliennes sont impliquées dans l’infrastructure financière de toutes les activités des compagnies, des agences gouvernementales israéliennes et des personnes , parties prenantes de la colonisation et du maintien de l’occupation.
Les Nations unies et la grande majorité de la communauté internationale considèrent comme illégales toutes les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée et à Jérusalem ­Est annexée. (Crédits : © Ronen Zvulun / Reuters)

Par sa filiale AB, AXA conserve également des investissements dans Elbit Systems, l’une des principales sociétés d’armement israéliennes, accusée entre autres d’avoir fourni à l’armée israélienne des obus à base de phosphore blanc (arme interdite) contre la population civile de Gaza.

Dans l’appel ci-dessous publié ce 28 juillet 2017 , toutes ces organisations et associations demandent à AXA de cesser ses partenariats controversés et de cesser de tirer profit de l’occupation et de la colonisation du peuple palestinien.

Les signataires du communiqué rappellent à ce propos que des sociétés telles que Veolia et Orange ont dû, suite aux mobilisations citoyennes internationales, cesser leurs implications dans la colonisation israélienne et que des fonds de pension tels que PGGM aux Pays Bas, FDC au Luxembourg ou Danske Bank au Danemark se sont désinvestis eux-aussi des banques israéliennes en raison de leur soutien aux colonies israéliennes.

L’appel et la liste des premiers signataires (vous pouvez ajouter votre signature à : campagnebdsfrance@yahoo.fr) :
Axa et quatre banques françaises accusées de financer la colonisation israélienne (site:actualité Alg2rie.com)

LA SOCIÉTÉ AXA DOIT SE CONFORMER AU DROIT INTERNATIONAL ET ROMPRE AVEC LA POLITIQUE COLONIALE ET D’APARTHEID ISRAÉLIENNE !

Le « Code de déontologie professionnelle » du groupe AXA, établi en 2011, affirme dans son point 4.1 respecter les dix principes directeurs du Pacte Mondial des Nations Unies, inspirés de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. En particulier, il indique que : « les entreprises doivent promouvoir et respecter les droits de l’homme reconnus sur le plan international et ne doivent pas se faire complices de violations des droits fondamentaux ».

En juin 2014, le Ministère des Affaires Etrangères a émis des recommandations aux entreprises françaises, leur signalant que les « activités économiques dans les colonies ou bénéficiant aux colonies entraînent des risques juridiques et économiques liés au fait que les colonies israéliennes, selon le droit international, sont construites sur des terres occupées et ne sont pas reconnues comme faisant partie du territoire d’Israël. Cela est susceptible d’entraîner des litiges liés à la terre, à l’eau, aux ressources minérales et autres ressources naturelles, qui pourraient faire l’objet d’un achat ou d’investissement, comme des risques réputationnels. »

Les principes directeurs des Nations-Unies pour les entreprises et les droits de l’homme imposent internationalement aux compagnies d’exercer une grande diligence afin de limiter tout impact nocif de leurs activités sur les droits humains.

Ces principes s’appliquent aux entreprises et aux institutions financières, travaillant n’importe où dans le monde, et tout le long de leurs chaînes logistiques.
L’engagement d’AXA à respecter les dix principes du Pacte Mondial des Nations-Unies reste une coquille vide tant qu’AXA continue à tirer profit de l’oppression du peuple palestinien et de l’occupation persistante des terres palestiniennes.
— AXA est actionnaire de trois banques israéliennes : Hapoalim, Leumi et Mizrahi Tefahot. Un rapport** du centre recherche israélien Who Profits (« Qui profite ») a montré que toutes les banques israéliennes sont impliquées dans l’infrastructure financière de toutes les activités de compagnies, d’agences gouvernementales israéliennes et de personnes liées au maintien de l’occupation.
— Le fonds Rosenberg Global Equity Alpha d’Axa a une participation dans une filiale du groupe Delek. Le groupe Delek est un groupe de compagnies de construction et de développement impliqué dans la construction de projets immobiliers sur le plateau du Golan occupé.
— Par sa filiale AB, AXA conserve des investissements dans Elbit Systems, une des compagnies israéliennes majeures les plus impliquées dans la défense militaire et la sécurité intérieure :
– Elbit Systems fabrique 85 % des drones de l’armée israélienne***. En réalité, Elbit commercialise des équipements qui ont été testés « sur le terrain », c’est-à-dire sur les corps des Palestiniens. Les drones Hermes et le mini-drone 7.5 Skylark d’Elbit ont été utilisés lors des différentes attaques d’Israël contre Gaza assiégée. Un rapport des Nations Unies sur l’attaque israélienne de Gaza en 2014, où plus de 2191 civils Palestiniens ont été assassinés, suggère que les actions d’Israël peuvent relever de crimes de guerre selon le droit international.
– Elbit fournit également l’électronique du mur de l’apartheid dans les territoires palestiniens occupés, mur déclaré illégal par la Cour Internationale de Justice en 2004.
– Elbit est accusée d’avoir fourni à l’armée israélienne des obus interdits à base de phosphore blanc contre la population civile de Gaza.
En investissant dans ces compagnies et ces banques, AXA est complice de la perpétuation de décennies de violations par Israël des droits humains palestiniens et du droit international, et cela en contradiction directe avec ses propres principes directeurs et les directives internationales.

La réponse du président d’AXA lors de la dernière assemblée générale du groupe, a été d’affirmer qu’Elbit Systems « ne rentrait pas dans le cadre d’une politique d’exclusion de leur politique d’investissement responsables ».
Il est important de rappeler que des sociétés telles que Veolia et Orange ont dû, suite aux mobilisations citoyennes internationales, cesser leurs implications dans la colonisation israélienne et que des fonds de pension tels que PGGM aux Pays Bas, FDC au Luxembourg ou Danske Bank au Danemark se sont désinvestis de banques israéliennes en raison de leur soutien aux colonies israéliennes. En 2009, le « Norvegian pension fund » s’est désinvesti d’Elbit Systems suite à l’implication de cette société dans le mur d’apartheid israélien.

Pour toutes ces raisons nous appelons AXA à désinvestir de toute implication et activités qui légitiment les violations du droit international par l’Etat d’Israël.

Signataires :

Abna Palestine
AFPS Argenteuil
AFPS Nord – Pas de Calais
AFPS Saint – Etienne
AFPS Rouen
AFPS 33
Association « Al-Qalam »
Anciens appellés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre
Association de Palestiniens en Ile de France
Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF)
Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP)
Association France Palestine Solidarité 63
Association France Palestine solidarité Paris-Sud
Association Nationale des Communistes (ANC)
ATTAC 38
ATTAC FRANCE
BDS France
BDS 42
BDS France Marseille
BDS France Paris
BDS Xiberoa
BDSF 34
CCIPPP34
Centre d’Information Inter-Peuples
Collectif 69 de soutien au peuple palestinien
Collectif BDS 57
Collectif communiste Polex
Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP)
Collectif Palestine 12 – Millau
Comité Caladois Action Solidarité
Comité France Palestine de Gennevilliers
Comité Palestine 81
Comité Palestine 94 Nord
Comité Solidarité Palestine Région Nazairienne
Confédération Nationale du Travail (CNT)
Coordination BDS 37
Corsica Palestina
Couserans-Palestine (09)
CVPR-PO
Droit Solidarité
Emancipation Tendance intersyndicale
Ensemble !
Forum Palestine Citoyenneté
FTCR
International Jewish Antizionist Network (IJAN)
Initiatives de Paix
Initiatives Pour un Autre Monde (IPAM)
Jeunes Communistes du 42
Les Désobéissants
LGBT pour la Palestine
Mouvement des Jeunes Communistes du Val de Marne
Mouvement Jeunes Communistes du Bas-Rhin
Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN)
Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN) Montpellier
Nouveau Parti Anti-Capitaliste (NPA)
NPA 09
NPA Tarn
Palestine 13 – Marseille
PAS38 -UDAS (Union des Alternatives Syndicales)
Réseaux citoyens de Saint-Etienne
Rouge Vifs 13
Solidaires (Union Syndicale)
Sortir du Colonialisme
SUD Santé Sociaux
Sud solidaires 09
Union Départementale CGT 13
Union Juive Française pour la Paix
Association internationale de techniciens, experts et chercheurs (AITEC)
Union Juive Française pour la Paix section de lyon

Contact presse :
campagnebdsfrance@yahoo.fr

— 
Lire aussi
* Lettre à Axa du président de l’AFPS

Navigation

AgendaTous les événements