Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Actualités > Israël détruit des salles de classe palestiniennes la veille de la rentrée (...)

Israël détruit des salles de classe palestiniennes la veille de la rentrée scolaire

mercredi 30 août 2017

Des enfants palestiniens en Cisjordanie occupée ont commencé la nouvelle année solaire sous des tentes improvisées après que les autorités israéliennes ont démoli leurs salles de classes la veille de la rentrée.

Mercredi 23, environ 80 enfants de 5 à 10 ans, du village de Jub-Ad-Dhib ont dû suivre les cours sous des bâches ou au pic du soleil. La veille, les autorités israéliennes avaient décidé de confisquer et de détruire les structures en acier utilisées comme bâtiments scolaires, ainsi que d’autres équipements pédagogiques.

Israël détruit des salles de classe palestiniennes la veille de la rentrée scolaire

Le socle sur lequel les nouvelles structures scolaires étaient édifiées à Jub Ad-Dhib, avant qu’elles soient démolies par les autorités (Photo Nasser Nawaj’a, B’Tselem)

Le secteur a été bouclé, déclaré « zone militaire » et les forces de sécurité ont maintenu les habitants au loin à coups de grenades incapacitantes, a dit dans un communiqué le groupe israélien de défense des droits de l’homme B’Tselem .

Les médias israéliens ont dit que les habitants ont jeté des pierres aux soldats pendant la démolition.

Les six structures, offertes par l’Union européenne, avaient été installées récemment pour éviter que les enfants aient une heure de marche pour aller à l’école.

Au cours des deux dernières semaines, quatre communautés palestiniennes ont vu leurs structures éducatives – données par des organismes et ONG internationaux – détruites au motif qu’elles avaient été construites sans les autorisations d’aménagement adéquates.

Les forces de sécurité ont également enlevé des panneaux solaires équipant une école pour des enfants bédouins près de Jérusalem le 9 août, alors qu’une requête contre leur enlèvement avait été déposée auprès de la Haute Cour israélienne.

La Haute Cour a fini par délivrer une ordonnance de restriction temporaire contre la suppression des panneaux, mais elle est arrivée une heure après leur démantèlement.

Les critiques de la politique israélienne soulignent que les permis de construire pour les maisons et infrastructures neuves palestiniennes sont impossibles à obtenir.

« La démolition d’une école la veille de la rentrée scolaire symbolise la cruauté administrative et le harcèlement systématique des autorités ; le but est de chasser les Palestiniens de leur terre, » a dit Roy Yellin, de B’Tselem.

Le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires, l’organisme qui applique la politique israélienne dans les zones palestiniennes, n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires formulée par The Independent.

Le mois dernier, les Pays-Bas ont déposé une plainte auprès du gouvernement israélien après la confiscation par les autorités israéliennes de dizaines de panneaux solaires donnés au même village, toujours au motif d’autorisation d’aménagement.

Plus de 300 structures de Cisjordanie occupée démolies par les autorités israéliennes en 2016 étaient pour tout ou partie financées par l’Union européenne ou des ONG internationales, a dit un responsable militaire israélien au début de l’année.

L’année dernière a vu le chiffre le plus élevé de démolitions de structures palestiniennes par Israël depuis que les groupes de défense des droits de l’homme ont commencé à les recenser.
source : ISM/the Independant

VOIR AUSSI

Destruction : la rentrée scolaire dans les territoires palestiniens occupés