Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Actualités > Un handicapé tué par balle devient une icône

Un handicapé tué par balle devient une icône

dimanche 24 décembre 2017

Ibrahim Abou Thouraya a été tué vendredi par des tirs israéliens lors d’une manifestation. L’ONU réclame une enquête.

Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, s’est dit mardi « véritablement choqué » par la mort d’un Palestinien en fauteuil roulant tué par l’armée israélienne à Gaza. Il a réclamé une enquête « impartiale et indépendante ». Ibrahim Abou Thouraya, 29 ans, a été tué alors qu’il participait vendredi aux manifestations contre la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël. Il avait perdu ses deux jambes lors d’une attaque israélienne sur la bande de Gaza en 2008.

Dans un communiqué, Zeid Ra’ad Al Hussein a expliqué que selon les informations collectées par des employés de l’ONU à Gaza, « la force utilisée contre (le Palestinien) était excessive ». « D’après ce que l’on sait, il n’y a rien qui pouvait suggérer que (la victime) représentait une menace imminente (...) lorsqu’elle a été tuée. Étant donné son grave handicap, qui était clairement visible aux yeux de ceux qui ont tiré sur lui, sa mort est incompréhensible - un acte véritablement choquant et gratuit », a-t-il commenté.

Une balle dans la tête

À Genève, un porte-parole du Haut-Commissariat, Rupert Colville, a déclaré que M. Zeid avait « appelé Israël à ouvrir immédiatement une enquête indépendante et impartiale sur cet incident et sur tous les autres ayant entraîné la mort ou des blessures, en vue de demander des comptes aux auteurs des crimes commis ». « Les rapports suggèrent qu’une enquête préliminaire de l’armée israélienne interne a eu lieu. Cela n’est pas suffisant ».

L’armée israélienne a indiqué que, devant la violence « extrême » des manifestations auxquelles le Palestinien handicapé prenait part, elle avait recouru à des moyens anti-émeutes censés être non létaux, mais qu’elle avait aussi procédé à « quelques tirs contrôlés » à balles réelles contre les « principaux instigateurs ». L’homme est mort d’une balle israélienne dans la tête, selon le ministère de la Santé dans la bande de Gaza.

(L’essentiel/AFP)


Voir aussi sur Médiapart : Israël humaniste ?
Par MFKA Blog : mon ami Maspero
Israel ce pays qui se prétend le fleuron de l’humanisme a donné ces jours ci deux exemples significatifs de sa conception de la notion en question Les palestiniens protestent contre la declaration de Trump a propos de Jérusalem.Et manifestent contre cette declaration que l’ensemble des membres du Conseil de Sécurité Etats-Unis mis à part condamnent .

A Gaza ,un manifestant brandit une arme dangereuse ;un drapeau palestinien.
Ce manifestant est en chaise roulante car il a deux jambes en moins .Cette invalidité remonte à une attaque israelienne sur Gaza ( rappelons qu’en 2014 ces attaques ont fait plus de 2000 morts dont près de 500 enfants !!) Mais un sniper israelien repère le dangereux individu et son arme /drapeau !Il le vise à la tête et le tue !

Les dirigeants isreliens ne commentent pas beaucoup cet "exploit" pas plus que l’ineffable ambassadrice d’Israël en France madame Ben Noun

Pourtant les journaux d’ici n’ont pas mentionné sauf erreur un fait moins sanglant mais tout aussi significatif :Un sujet africain avec sa femme et ses deux enfants s’est présenté aux autorités en descente je crois d’avion et excipant de sa judeité il a demandé de bénéficier de la fameuse loi du retour exclusivement réservée aux juifs !Mais on ne l’a pas trouvé assez juif ( il est africain et noir ) et on ne l’a pas accepté .Comme je le rappelle avec obstination Israël qui se prétend une démocratie exemplaire n’a pas de Constitution et donc que l’arbitraire peut sévir impunément à tous les échelons de la société ( cf l’internement sans jugement sans accès au dossier dont Hamouri est le "bénéficiaire ), les services frontaliers ont toute latitude pour décider qui est juif et qui ne l’est pas !)

Le juif que je suis ( et qui serait refoulé à la frontière si l’envie me prenait d’aller y faire un tour ) et qui refuse que le CRIF ( silencieux sur ce qui précède) parle en son nom se fait un devoir de soumettre les éléments ci-dessus à votre connaissance !