Un haut fonctionnaire des services de renseignement israéliens menace des citoyens européens de mort

, popularité : 12%

Aux yeux des Services de renseignement israéliens, il ne suffit plus que les citoyens israéliens opposés à la politique colonialiste du gouvernement vivent dans la peur d’être persécutés pour leurs opinions, ils veulent maintenant étendre la menace aux citoyens du monde entier. Ainsi, il semble que nous ayons atteint un point où un représentant d’un organisme gouvernemental israélien peut menacer les citoyens d’un pays étranger qui exercent leur droit démocratique de protester.

Après qu’un drapeau israélien ait été brûlé lors d’une manifestation à Berlin, le responsable des relations interna­tionales du ministère israélien des services de renseignement a déclaré sur Facebook que les activistes pro-palestiniens allemands doivent désormais « vivre dans la peur ».

Le 15 décembre, le Major Arye Sharuz Shalicar a publié un article sur sa page Facebook personnelle, dans lequel il a partagé un reportage du journal allemand Die Welt sur les forces de sécurité israéliennes, qui ont utilisé des tirs à balles réelles pour réprimer une manifestation à la périphérie de Ramallah.

Les manifestations en Palestine, contre la décision de Trump de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem, ont aussi provoqué des manifestations de protestation à travers le monde, y compris en Allemagne.

Et le fonctionnaire israélien souhaitait faire passer un message aux protestataires :
PARTAGEZ S’IL VOUS PLAIT ! Le message de cet article est destiné à tous ceux qui, en Allemagne, pensent pouvoir brûler impunément une étoile de David en public. Nous savons qui vous êtes, et où vous êtes, et comment vous amener à la justice. Nous décidons où et quand. Vivez dans la peur !

Ces derniers jours, les médias allemands ont été inondés de rapports et d’analyses sur l’incendie d’un drapeau israélien lors d’une manifestation à Berlin. En réponse, les politiciens des partis centristes, ainsi que le Conseil central des Juifs en Allemagne, ont appelé à sanctionner pénalement le fait de brûler un drapeau, et en particulier un drapeau israélien.

Palestinians burn an Israeli flag during a protest against the U.S. President Donald Trump’s declaration to recognize Jerusalem as the capital of Israel, Gaza City, Gaza Strip, December 7, 2017. (Ezz Zanoun/Activestills.org)

Les articles de presse sont pleins de distorsions, qui présentent les manifestations contre l’occupation israélienne – et dans ce cas contre les provocations de Trump à propos de Jérusalem – comme des manifestations d’antisémitisme. La boucle est ainsi bouclée : les sionistes s’approprient la communauté juive et ses symboles, les mettent au service de l’occu­pation, et s’en servent pour dépeindre les protestations pro-palestinienne comme antisémites.

Or le drapeau bleu et blanc frappé de l’étoile de David n’est pas seulement un symbole juif, c’est avant tout un drapeau national qui est devenu un symbole d’occupation et d’oppres­sion du peuple palestinien. Pourquoi des gens devraient-ils s’abstenir de brûler un symbole de leur propre oppression ? Le fait qu’Israël se refuse à faire la distinction entre symboles religieux, ethniques et ceux de l’État ne doit pas porter atteinte à la liberté de qui que ce soit, en particulier à l’étranger.

Critiqué notamment sur les réseaux sociaux pour avoir ainsi proféré des menaces non voilées – la présence dans cette publication sur Facebook d’une photo d’un policier israélien travesti en Palestinien et brandissant une arme de poing n’ayant évidemment rien d’innocent – afin de réprimer la liberté d’expression de citoyens européens, le fonctionnaires des services de renseignement israélien s’est défendu comme il a pu, à la manière des authentiques antisémites qui ne manquent jamais d’assurer qu’ils ont “d’excellents amis juifs” (qu’ils seront le cas échéant ravis de voir partir s’établir en Israël, loin d’eux) :

« Ceci est ma page privée. Je suis née et j’ai grandi en Allemagne et j’ai fait face à des centaines d’attaques antisémites de la part de jeunes musulmans. Il est inconcevable qu’ils menacent les Juifs et brûlent les symboles juifs / israéliens. Cela me blesse personnellement et je ne suis plus disposé à le tolérer. Je dois aussi ajouter que j’ai eu et continue d’avoir des amis musulmans en Allemagne qui en ont aussi assez, car le comportement violent de quelques milliers donne à l’Allemand moyen le senti­ment que toute personne d’origine moyen-orientale / arabe / musulmane est un radical, ce qui est entièrement faux, et cela ne fait que renforcer la droite radicale. »

Bref, le brave fonctionnaire des services de renseignement israélien n’est qu’un démocrate incompris. Mais il vous invite quand même à vivre dans la peur, et il garde une arme à portée de la main…

source : Pour la Palestine (Belgique)

Navigation

AgendaTous les événements

Sites favoris Tous les sites

8 sites référencés dans ce secteur