Ce soir, mercredi 21 février à 23h25 sur Arte : La chasse aux fantômes

Ce soir mercredi 21 février à 23h55 sur Arte, un film documentaire inédit à ne pas manquer (Disponible 7 jours en replay)

La chasse aux fantômes
Réalisé par Raed Andoni (2017)
Durée 92 mn

Nationalité : France - Palestine

Synopsis
Le cinéate rassemble une équipe d’hommes ayant séjourné comme lui au centre d’interrogatoire alMoskobiya à Jérusalem. À mesure qu’ils bâtissent un décor carcéral et répètent des rôles de gardiens et de détenus, la parole se libère.

D’anciens prisonniers palestiniens rejouent leur détention devant la caméra de Raed Andoni dans le documentaire La chasse aux fantômes

Un dispositif puissamment cathartique.
Le réalisateur palestinien Raed Andoni organise un casting de comédiens et de professionnels du bâtiment plutôt particulier : chacun doit être passé par les geôles israéliennes, et, notamment, la Moskobiya, principal centre de détention de Jérusalem. Pas si compliqué : en Palestine, plus de quatre hommes sur dix font l’expérience des interrogatoires et de la prison. Sous le regard du cinéaste, lui-même ancien détenu, ceux qu’il a choisis (géomètre, maçon, architecte, peintre, menuisier, comédien…) acceptent de reconstruire les murs de leurs cellules dans un immense sous-sol vide et de revivre leurs traumatismes. Peu à peu, l’indicible se libère….

Décors en contre-plaqués et mémoires fragmentaires, douleurs occultées et espaces contraints… : c’est un véritable dispositif cathartique qu’a imaginé le cinéaste lui aussi à la recherche de ses propres fantômes. En impliquant ceux qui vont devenir les acteurs de leurs passés reconstruits, en dur et symboliquement, il permet aux uns et aux autres de jouer tantôt les bourreaux, tantôt les victimes, et donc de revivre une expérience de la soumission. Ce rapport de dominant-dominé se reproduit à l’infini, y compris entre Palestiniens, à l’intérieur des prisons, mais aussi à l’extérieur. La violence sous-jacente ou même explicite qui sourd des répétitions permet au spectateur de deviner ce qu’ils ont vécu, avec des scènes d’une densité extrême. Impressionnant.

La chasse aux fantômes
Coproduction : ARTE France, Les Films de Zayna, Akka Films, Dar Films, RTS
(France, Palestine, Suisse, Qatar, 2017, 94mn)
Prix “Glashütte Original” du meilleur documentaire, Berlinale 2017
3ème Prix du Public, Berlinale 2017

Biographie

Né en 1967 en Cisjordanie, Raed Andoni mène un parcours d’autodidacte qui l’associe dès 1997 au développement du cinéma indépendant en Palestine, en fondant alors sa société de production, Dar Films, à Ramallah.
Il produit ensuite les documentaires de Nizar Hassan, Tahaddi et Invasion en 2003. Il travaille également avec Rashid Masharawi pour Live From Palestine. Des films engagés qui narrent par le réel les difficultés rencontrées en Palestine.
Dans la prolongation de cet engagement, il crée en 2008 à Paris avec Palmyre Badinier la société de production Les Films de Zayna.
Pour son premier long métrage, Fix me (2009), Raed Andoni filme 20 séances de sa propre thérapie. Un film intime, tourné en Cisjordanie, qui, par son approche psychologique, explore la faiblesse de l’homme dans un contexte de conflit.
La Chasse aux fantômes (Ghost Hunting) est son deuxième long métrage.

Navigation

AgendaTous les événements