Campagne de financement #DignityIsPriceless

Les coupes budgétaires des États-unis à l’UNRWA - Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient - ont entraîné la plus grande crise financière qu’ait connue l’agence depuis sa création.

Pour soutenir l’UNRWA, Jarah, premier alpiniste réfugié palestinien à atteindre le mont Kilimanjaro, s’est lancé le défi d’atteindre le camp de base du Mont Everest pour sauver l’école al-Jofeh de l’UNRWA, où il a étudié pendant dix ans et qui est confrontée à la fermeture en raison de coupures budgétaires.

"Je m’appelle Jarah Alhawamdeh. Je vais faire mon premier pas (#MyFirstStep) sur le mont Everest dans le but de maintenir mon école Al-Jofeh (UNRWA) ouverte. Joignez-vous à la collecte de fonds et suivez mon voyage !"

Aidez Jarah à sauver son école.

Je m’appelle Jarah Alhawamdeh. Je suis un réfugié palestinien de 22 ans vivant en Jordanie. Je suis un survivant du cancer et une personne amputée, qui vise à grimper le mont Everest pour recueillir les fonds dont mon école de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) a grandement besoin.
L’école Al-Jofeh de l’UNRWA, que j’ai fréquentée pendant 10 ans, est confrontée à une fermeture en raison d’une crise financière sans précédent provoquée par la réduction drastique de 83% du financement de l’administration Trump à l’UNRWA.

Du 2 au 20 avril, je ferai face à un grand défi : je grimperai au camp de base du mont Everest (5364 m) dans le but de récolter des fonds de 1 000 000 dollars. Je me prépare à entamer ce voyage ambitieux et je ferai mon premier pas sur le Mont Everest avec une seule chose en tête :
je veux m’assurer que mon école reste ouverte malgré la coupure des fonds, afin de préserver l’opportunité, pour les étudiants réfugiés palestiniens, de faire leurs futurs premiers pas eux aussi. S’il-vous-plait, rejoignez-moi avec « mon premier pas »

Soutenez-moi et suivez mon voyage pour sauver l’école Al-Jofeh à Amman, en Jordanie.
Suivez mon parcours sur Twitter, Facebook et Instagram.
Je vous tiendrai au courant de mon voyage avec un carnet de voyage vidéo.

Informations complémentaires :

Je suis le premier alpiniste réfugié palestinien avec un membre artificiel. À l’âge de 15 ans, on m’a diagnostiqué un ostéosarcome (cancer des os) et ma jambe droite a dû être amputée pour me sauver la vie, mais cela ne m’a pas empêché de devenir grimpeur deux ans plus tard et d’escalader le Kilimandjaro en 2015 (5100 m) avec un message d’espoir pour les patients atteints de cancer ; Je voulais leur montrer que rien n’est impossible.

Mise à jour : 17 avril 2018

Jarah a réussi à atteindre le camp de base de l’Everest cette semaine, mais doit encore redescendre ! Une fois que Jarah aura à nouveau accès à Internet,
il enverra des vidéos et des photos pour nous tenir au courant de son voyage.

Navigation

AgendaTous les événements

Sites favoris Tous les sites

8 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves