" La grande marche du retour Témoignages de Palestinien.nes 70 ans après la Nakba" est paru. Venez rencontrer Annie Fiore le 4 octobre à 19h à la librairie Transit

" La grande marche du retour Témoignages de Palestinien.nes 70 ans après la Nakba" est paru.
Edition la Courte Echelle - 22 euros
Venez rencontrer Annie Fiore le 4 octobre à 19h à la librairie Transit
45 Bd de la Libération - 13001 Marseille
Téléphone : 04 13 04 02 60



Merci à la librairie Transit de nous offrir un passage de cet ouvrage

"Mai 1987, 39 ans après la Nakba, la Catastrophe qui démembra la Palestine et disloqua son peuple. Premier voyage en Territoires Occupés, papier et stylo en main, appareil photo en bandoulière, souvent de l’émotion plein le cœur, parfois des larmes plein les yeux lorsque les sentiments s’emballent à ressentir tant de souffrance. Journalistes, envoyés spéciaux ou permanents, quelle que soit leur volonté de rester « en retrait » n’en restent pas moins des humains et des citoyens.

Premier choc avec la découverte, à la nuit tombante, de Nazareth et en son sein, ce vieil homme dont les mains maladroites ouvrent une boite en carton, une antique boite de chaussures d’où il extrait maladroitement de vieilles feuilles jaunies : les titres de propriétés des terres familiales dans le village de Saffuriyya à 6 kilomètres au nord-est de la grande ville palestinienne de Galilée. Avec délicatesse, douceur, amour, il les manipule. C’est un très vieil homme en habit traditionnel, ses paroles sont incompréhensibles, le traducteur reste silencieux, comme fasciné par les mains qui tremblent devant des trésors pieusement conservés. Impossible de lire ces pages d’un autre temps, l’émotion du vieillard transpire à travers chaque pore de sa peau. Il frissonne à montrer ce qui le relie à sa terre, cette ultime preuve en sa possession pour espérer un jour retourner dans sa maison, dans son village…
… détruits
Dans la boîte entrouverte soigneusement posée sur la table, se trouve la clef, la clef de la maison familiale. Et la douleur du vieillard est insurmontable, son émotion se diffuse, comme pour le soulager un court instant. Lui raconte, dit, parle, se parle, son émotion si poignante se communique, envahit, étouffe … les mots sont impuissants à soulager sa souffrance, le silence s’impose à tous.
Puis l’heure vient de se quitter, les précieux documents sont repliés, précautionneusement, délicatement : il les couche, les borde comme une mère borde son nouveau-né…
ferme la boite où dort la clef …
la range avec mille précautions dans un tiroir
d’un meuble sans âge
et d’un pas lourd s’enfonce dans l’obscurité d’un couloir

....

C’est ainsi que débute le livre d’Annie Fiore La Grande Marche du retour. Témoignages de Palestinien.nes 7O ans après la Nakba


Annie Fiore, journaliste de terrain indépendante spécialisée dans le Moyen-Orient et l’Afrique, a couvert la période de la 1ère Intifada (1987-1993), puis les années post Oslo (1993-2000) pour de nombreux journaux et magazines : L’Humanité dimanche, Révolution, Le Monde Diplomatique, Jeune Afrique Économie et des contributions ponctuelles à Témoignage Chrétien, L’Humanité, La Terre, U Ribumbu.
Elle a publié en 1994 : Rêves d’Indépendance Chronique du peuple de l’Intifada chez l’Harmattan.

En 2016, près de 30 ans après son premier séjour, elle repart accompagnée de la réalisatrice Muriel Jacoub d’abord dans les camps de réfugiés de Jordanie, puis dans les Territoires palestiniens occupés et en Israël sur les traces et la mémoire des plus de 500 villages vidés de leurs habitants et détruits entre 1948 et 1952 par les colons sionistes puis par l’armée israélienne. Il en sortira un film, La clé du sol, réalisé par Muriel Jacoub et ce livre La grande marche du retour.

Cet ouvrage de près de 300 pages au format 150*205 mm comprend, comme le film, les témoignages de réfugiés, de leurs enfants et petits-enfants, recueillis dans les camps de réfugiés ou en France. Il est accompagné d’un historique, de nombreuses photographies et cartes.
La courte échelle /éditions transit, association non subventionnée, a décidé de réaliser cette édition. Le coût de ce livre étant élevé pour y parvenir nous nous adressons à vous et lançons une souscription sous forme de pré-achats de livres.

Il devrait voir le jour au mois de septembre, la réalisation avance, mais pour cela il nous faut très rapidement réunir la somme de 5000 €. Si notre projet vous intéresse vous pouvez y contribuer.
Commandez, dès maintenant un ou plusieurs exemplaires qui vous parviendront sans frais de port au prix de 22 €

Règlement par chèque à adresser à
la courte échelle 5 place Francis Chirat 13002 Marseille

Navigation

AgendaTous les événements