Un espoir pour l’école des pneus !

18 JUIL. 2018 — Les avocats de la communauté de Khan Al Ahmar ont fait appel à nouveau et, cette fois-ci, la Cour suprême israélienne a accepté. L’interdiction temporaire de démolition du village est donc prolongée jusqu’au 15 août.

De plus, une grève de la prétendue Administration Civile Israélienne (instance dirigeante israélienne qui opère en Cisjordanie) commencée le 15 juillet pourrait contribuer positivement à l’avenir du village et permettre une action juridique plus articulée pour soutenir les résidents bédouins.

Pendant ce temps là, les militaires continuent leur travail sur le terrain. Les bulldozers ouvrent une route pour faciliter l’accès au village pour la démolition, tandis qu’à Al Azariya ils continuent à niveler la terre et à transférer les caravanes pour accueillir les 35 familles (181 personnes) de Khan al Ahmar qui sont menacées d’être déplacées de force.

Le village a obtenu le soutien du ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. "L’Italie est heureuse que le gouvernement israélien ait suspendu l’ordre de démolition contre l’école des pneus en Cisjordanie", a déclaré le ministre Enzo Moavero Milanesi. "Il est essentiel de suivre l’évolution du processus de paix au Moyen-Orient". Pour le ministre des Affaires étrangères, "le principe fondamental de la création de deux Etats est le principe directeur".

Le ministre Moavero Milanesi a également expliqué qu’il désapprouvait la décision d’Israël de démolir l’école des pneus, construite par l’ONG italienne Vento di Terra.

Il y a quelques jours, des centaines de Bédouins sont venus de toute la Palestine pour se rassembler dans le village en soutien à la communauté. L’Autorité Nationale Palestinienne a également déclaré que l’année scolaire à l’Ecole des Pneus, rapidement devenue un symbole de la résistance, commencera plus tôt (le 15 juillet) afin de décourager sa destruction.

Nos efforts fonctionnent ! Il est plus important que jamais de maintenir la pression. Vous pouvez partager cette pétition pour inviter d’autres personnes à rejoindre le mouvement : unis nous sommes plus forts !


25 juin 2018 — Bonjour ! Les enfants de “l’école des pneus” reçoivent chaque jour l’aide humanitaire de nombreux pays et organisations. Malheureusement, cela ne suffit pas : la police israélienne continue elle aussi à visiter le village de Khan Al-Ahmar, à poser des questions et à analyser les lieux ... puisqu’ils se préparent à tout démolir d’ici quelques jours seulement !


S’il vous plaît, faisons entendre notre voix auprès des institutions internationales et demandons à Netanyahu de changer d’avis afin de préserver l’avenir de 170 enfants ! Je vous remercie de suivre au moins une des instructions suivantes. C’est super facile à faire et, grâce à cela, nous pouvons faire pression sur les décideurs.

1- Cliquez sur le lien suivant pour envoyer un message aux décideurs sur Twitter !
http://change.org/TweetForOurSchool

2- Cliquez sur le lien suivant pour aller sur la page Facebook de Benjamin Netanyahu, puis copiez et collez dans la zone des commentaires le texte que vous trouverez sous le lien :
https://www.facebook.com/Netanyahu/posts/10155660808322076
" S’il vous plaît, ne permettez pas la démolition de l’école des pneus (#TheTyreSchool) et de 170 rêves d’enfants. L’éducation est la voie vers la paix #SaveOurSchool change.org/saveourschool "

3- continuons à signer la pétition qui a déjà été signée pr 360 000 personnes
Source : Angela Celeste Costantino - Italie


Notre article du 8 juin 2018

Ceux qui démolissent une école, démolissent le futur
Le 1er juin, les autorités israéliennes ont finalement pris la décision de démolir le village palestinien de Khan al Ahmar ainsi qu’une école pour jeunes enfants. Cela signifie qu’à tout moment, le gouvernement israélien pourrait détruire les maisons d’environ 180 personnes qui y vivent depuis plus de 60 ans.

S’il vous plaît, aidez-nous à sauver cette école et ces maisons en signant cette pétition.

L’école "Rubber Tyre School" a été construite par l’association italienne "Vento di Terra" et d’autres ONG. Dans cet endroit se trouve l’espoir d’un avenir en paix pour plus de 170 enfants qui vivent dans le village et ses environs. L’école est devenue un symbole du droit à l’éducation et à la défense des droits des personnes vivant sous l’occupation.

Je m’appelle Angela, je suis peintre et voyageuse. Mon art est consacré à la justice sociale, à la défense des droits des femmes, des enfants, des populations vivant dans les territoires en guerre et victimes de terrorisme. J’ai choisi de créer cette pétition et de soutenir cette cause de tout mon cœur, car je crois que chaque école dans n’importe quelle partie du monde devrait représenter un lieu de développement et en même temps un lieu de dialogue et de paix.

A cause de l’occupation et des limitations des déplacements, les enfants de ce village n’ont pas vraiment d’alternative à l’éducation. Cette démolition créerait un précédent dangereux et un grave préjudice pour la communauté locale, et pourrait conduire à l’expulsion des personnes qui y vivent.

Chaque enfant sur Terre a le droit d’être éduqué, d’avoir les moyens de développer son propre potentiel, d’apprendre la culture et les notions pour établir les fondements d’un avenir meilleur.

Ce n’est pas juste. C’est cruel, c’est inhumain de faire des sans-voix les victimes. Ma colère, mon indignation proviennent d’ici : ils leur enlèvent la liberté de grandir en étudiant et en apprenant, de devenir de meilleurs hommes et de meilleures femmes.

Ne bafouons pas les droits à la vie, à la liberté, à l’éducation des enfants innocents dont l’école est le seul moyen de construire un avenir meilleur. Aidons-les !

Je suis avec #TheTyreSchool. #SaveOurSchool

Angela Celeste Costantino a lancé cette pétition adressée à ANTÓNIO GUTERRES, Secrétaire général des Nations Unies, Benyamin Netanyahou, Mahmoud Abbas, Antonio Tajani, Sergio Mattarella et Federica Mogherini

Navigation

AgendaTous les événements

Sites favoris Tous les sites

8 sites référencés dans ce secteur