Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Actualités > Je vous écris sous les bombes....

Je vous écris sous les bombes....

lundi 16 juillet 2018

Ce n’est pas nouveau
Et ce n’est pas effrayant aussi
J’ai l’habitude, tous les gazaouis ont l’habitude
Je vous écris en entendant la musique des drones israéliens et ce n’est pas aussi nouveau , je ne les vois pas encore , la nuit n’a pas encore tombé
Pendant la nuit je les entends et je les compte comme si on compte les étoiles
Les deux sont beaux pendant la nuit - les étoile et les drones - et parfois je vois la bombe ou la missile avant d’anéantir une maison ,une école , un hôpital , et parfois une terre vide qui sait ? ! Ou avant de voler la vie d’un enfant , une mère , un père ou une famille ! Personne ne sait on cible qui , on cible quoi

Entendre tout cela et rester calme est le vrai sens de l’adaption ou le fait d’accepter la situation actuelle
Je n’appelle pas cela une faiblesse ou une soumission mais je peux dire qu’elle est la dernière étape
Je n’arrive pas à compléter la phrase ; la dernière étape de quoi !?
De la vie comme Gazaoui , comme résistant , comme humain , comme prisonnier , comme assiégé , comme optimiste , peut être simplement c’est la dernière étape de l’espoir
L’essentiel qu’après je ne crois pas qu’il y aura de nouveauté de changement
15 ans, 16 ans, ils sont morts cette nuit sous les bombardements ilsraélins
Bien sûr il y aura plusieurs types de résistance , d’espoir , de survie mais assiégiés entre les frontières de Gaza
Et le monde muet suit les Médias et la vie continuera comme ça
Gaza resterait assiégé et bombardée lorsque l’occupant se retrouve assoiffé de sang

Des centaines de martyrs et de blessés tomberaient qu’on les garde dans nos coeurs , d’autres se naissent portant les prénoms des martyrs..
Des maisons seraient détruites et puis reconstruites
Et le monde muet suit
Le taut de chômage et d’émigration augmenterait
La pauverté vient de s’installer à Gaza
La situation éconmique est en déclin

Et heureusement en dépit de tout cela , Gaza résiste comme une vieille malade abandonnée par tout le monde , qui est malgré toutes ses peines il persiste simplement parce qu’elle aime la vie
Arriver à ce point de tranquilleté sous cette pression et silence internationale , avoir cette envie de survie après des décennies d’injustice est le vrai sens de la résistance
Gaza est déchirée entre l’injustice mondiale , l’occupation et l’avidité des partis politiques !
En PS , dans quelques ,minutes je peux compter les drones et les missiles avec mes neveux en disant que ce sont des étoiles pour se convaincre que rien ne se passe et rien ne se passera !
Je vous invite à contempler l’innocence des premiers martyrs - Amir et Loay de 15 ans - qui étaient en train de jouer au foot comme tous les enfants du monde.
Peut être qu’ils attendaient à compter les étoiles aussi...?

Huda Abdelrahman Al-Sadi
15 juillet 2018 - Source : Marie/Change.org