Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Actualités > 100% illégal : Continuons la mobilisation !

100% illégal : Continuons la mobilisation !

mercredi 17 octobre 2018

Le 27 septembre marquait la date « anniversaire » de l’établissement de la première colonie israélienne en Cisjordanie, il y a cinquante ans. Vous avez été plus de 66 000 à demander au Président Emmanuel Macron, d’interdire l’importation des biens produits dans les colonies israéliennes, et aux entreprises domiciliées en France d’y avoir des activités.

Notre campagne « 100% illégal » a été lancée il y a un an, en juillet 2017, pour dénoncer la politique grandissante de colonisation israélienne, illégale au regard du droit international.

Aujourd’hui encore le régime militaire d’Israël continue de bouleverser tous les aspects de la vie quotidienne dans les territoires palestiniens occupés.

Lire aussi : Cisjordanie : les colonies israéliennes s’étendent

Une mobilisation d’ampleur

Pendant cette campagne, nous avons mené plusieurs actions de plaidoyer et avons sollicité des députés et sénateurs pour les mobiliser sur ce sujet.

À l’occasion des 10 jours pour signer, nous avons organisé une tournée avec Issa Amro et Farid Al-Atrash, poursuivis pour avoir manifesté pacifiquement contre la colonisation.

Issa et Farid sont venus directement expliquer aux représentants de la Nation les conséquences réelles de la colonisation et les violations de droits humains sur place.

Ils ont demandé haut et fort d’interdire l’importation des biens et services des colonies illégales.

Lire aussi : Colonies israéliennes : le rôle de la France

Puis nos groupes de militants ont mené un intense plaidoyer local pour rencontrer leurs députés et sénateurs. Une quinzaine de groupes locaux ont été particulièrement actifs et ont obtenu de députés qu’ils posent des questions écrites au gouvernement, laissées pour l’instant sans réponse.

Plusieurs députés ont trouvé la demande légitime et vont appuyer notre demande auprès du gouvernement.

Ne lâchons rien !

En attendant, au lieu de répondre positivement à cette demande de mettre fin aux importations, le gouvernement a choisi pour l’instant de reculer en suspendant l’exigence d’étiquetage, qui est pourtant une recommandation européenne et qui était la seule avancée concrète jusqu’à maintenant car elle permettait la traçabilité des produits issus des colonies (traçabilité nécessaire pour envisager une interdiction).

Lire aussi :Le business des colonies israéliennes

Aujourd’hui nous sommes en mesure de montrer à Monsieur Emmanuel Macron que notre demande trouve un écho fort dans l’opinion publique en France et nous lui avons remis les 66000 signatures.

Nous restons mobilisés sur ce sujet et ne manquerons pas de faire appel à vous !
Source : Amnesty International