Palestine13 groupe local des Bouches du Rhône

Palestine13 groupe local des Bouches du Rhône

Accueil > Actualités > Bilal Hassani, ne chante pas pour l’apartheid israélien !

Bilal Hassani, ne chante pas pour l’apartheid israélien !

dimanche 3 février 2019

"Cher et adoré Bilal,
Avant toute chose, MERCI D’EXISTER !

Depuis que tu as fait ton entrée fulgurante sur la scène culturelle française, nous ne cessons de contempler le bien que tu fais à la jeunesse de nos communautés Queer et LGBTI.

Tu représentes un réel symbole de possibilité d’existence positive au sein d’une société qui n’a de cesse de vouloir nous réduire au silence.

Ta voix qui s’élève, est de celle qui ne veut plus se taire. Celle qui ne veut plus s’excuser. Celle qui arrache le droit de pouvoir être appréciée et aimée pour la perfection de ses perruques et la finesse de son sourcil, enragés et flamboyants.

C’est pour cela que, depuis tes débuts, nous nous tenons à tes côtés face aux multiples attaques homophobes, transphobes et racistes dont tu es la cible. Nous nous opposons à toutes formes d’agressivité et d’agression sur ta personne, en cela que nous considérons que tu es actuellement l’un des représentants de toute une jeunesse qui s’émancipe de ses vieux carcans hétérosexuels oppressifs qui continuent encore trop à ravager nos vies.

Cette année, tu as l’intention avec ta chanson Roi de participer au prochain concours européen qu’est l’Eurovision, dont l’édition 2019 est annoncée à Tel Aviv en Israël.

Nous, militant.E.s queer et LGBTI en soutien au peuple palestinien et pour le boycott d’Israël, souhaitons par ce courrier mieux t’informer sur le pays dans lequel tu rêves de chanter en participant à la finale de l’Eurovision, et nous espérons te convaincre de renoncer à te produire au service de l’apartheid israélien.

Cet État occupe depuis 1948 un autre pays, la Palestine, après en avoir chassé une grande partie de ses habitants qui sont depuis 70 ans des réfugiés ailleurs dans le monde.

Cet Etat poursuit encore et toujours sa colonisation de la Cisjordanie.

Cet État pratique une politique d’apartheid à l’encontre des citoyens palestiniens, qu’ils soient d’Israël ou de Cisjordanie, notamment avec la dernière loi votée récemment au parlement Israélien nommée « Loi de l’état nation du peuple juif ».

Cet Etat impose un blocus inhumain à la population de Gaza depuis 2007.

Cet État développe le pinkwashing, c’est à dire une politique prétendument en soutien à nos communautés pour se donner une fausse image « progressiste » et blanchir ses crimes.

Même si nous avons bien conscience que pour toi la participation à l’Eurovision est le fruit d’un important travail et d’un rêve que tu nourris depuis tout petit, penses-tu que tu pourrais accepter de participer à cette opération de « blanchiment » d’un État, Israël, qui avec l’accueil de ce concours, souhaite faire une opération de propagande au service de Netanyahu et son gouvernement d’extrême droite ?

Tu peux encore refuser de participer à cette mascarade et tu ne seras pas le seul à le faire, dans toute l’Europe et au niveau international de nombreux artistes refusent maintenant de se produire en Israël. Dans les années 1970 et 1980, de nombreux artistes ont boycotté un autre État qui avait légalisé la discrimination : l’Afrique du Sud de l’apartheid.

Notre courrier répond à l’appel des Palestiniens pour le boycott économique, universitaire et culturel d’Israël. En effet une grande campagne se déroule dans toute l’Europe contre la tenue de l’Eurovision à Tel Aviv. Plus de 140 artistes ont appelé au boycott de l’Eurovision si elle a lieu en Israël.

Continues à chanter librement, mais en respectant la dignité et la liberté du peuple palestinien !

Bilal Hassani, ne chante pas pour l’apartheid israélien !"

Source : AFPS


A lire aussi :

Avec Bilal Hassani contre les attaques racistes et homophobes ; avec le peuple palestinien pour la défense de ses droits

L’AFPS dénonce avec la plus grande fermeté les attaques racistes et homophobes dont est victime Bilal Hassani. Celles-ci se sont multipliées depuis qu’il a été candidat à « Destination Eurovision 2019 » et plus encore depuis le 26 janvier lorsqu’il a été élu représentant de la France au concours Eurovision 2019 prévu en Israël.

En dénonçant les attaques dont est victime Bilal Hassani, l’AFPS entend aussi dénoncer les discriminations et le déni de leurs droits dont sont victimes les Palestiniens, alors qu’Israël vient de légiférer pour officialiser l’apartheid. Dans les deux cas, ces attitudes discriminatoires sont à l’opposé de nos valeurs.

C’est pourquoi nous demandons à France Télévisions de tout faire pour que l’Eurovision 2019 ne se déroule pas en Israël, en trouvant une autre destination.

Nous comprenons la fierté légitime de ce candidat qui vient d’être élu. Mais est-il possible d’aller chanter et faire la fête au pays de l’apartheid qui accélère la colonisation, expulse de chez eux des Palestiniens en rasant leurs villages et massacre des manifestants désarmés à Gaza ?

Bilal Hassani, vous nous trouverez toujours à vos côtés face aux agressions racistes et homophobes, comme nous serons toujours aux côtés des Palestiniens victimes des agressions de l’État israélien.

Le Bureau national de l’Association France Palestine Solidarité
31 janvier 2019
— 
Association France Palestine Solidarité (AFPS)