Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Calendrier > Rencontre autour du livre : « MOH PALESTINIEN MAIS PRESQUE » le 14 juin 2019 (...)

Rencontre autour du livre : « MOH PALESTINIEN MAIS PRESQUE » le 14 juin 2019 à la librairie Transit

vendredi 7 juin 2019

« MOH PALESTINIEN MAIS PRESQUE »
Rencontre avec les auteurs du livre CÉLINE DE GEMMIS et FRANÇOIS BEGNEZ

le vendredi 14 juin de 19 h 00 à 21 h 00
à la Librairie Transit - 45 Bd de la Libération - Marseille, 13001

Cisjordanie 1989. Mohamed, un jeune garçon de 13 ans, est arrêté dans une manifestation de rue, alors qu’il se trouvait là en simple curieux, en rentrant de l’école. Condamné à 8 mois d’emprisonnement, il comprend que sa vie a basculé et qu’il a, à ses dépens, cessé d’être un enfant.

Durant son incarcération, il établit des liens entre ce qui lui tombe dessus et le quotidien des Palestiniens. Il se questionne sur les juifs, les musulmans, les Israéliens, les arabes, le conflit, la colonisation. Il mûrit ses idées et idéaux. à sa sortie de prison, il s’engage dans une organisation marxiste-léniniste. Un engagement politique qui le ramènera à plusieurs reprises sous les verrous.

Brisé et incapable d’apprécier le quotidien, Mohammed tente de se reconstruire en reprenant le chemin du lycée, sans pour autant abandonner ses activités politiques…

Mohammed vit désormais en France, il est chercheur.

A 40 ans, Cécile De Gemmis a créé, à Marseille, une association de théâtre, L’ouvreuse, destinée à promouvoir la création de projets professionnels et amateurs, de l’écriture à la réalisation. C’est dans la Cité phocéenne qu’elle a rencontré Moh’, venu en France pour terminer son parcours universitaire par une thèse. Et de cette rencontre est née l’envie de raconter son parcours et cette expérience marquante qu’il connut. Avec sa centaine de pages, ce récit cru – mais jamais caricatural – permet de se décentrer sur les stéréotypes véhiculés au sujet du conflit israélo-palestinien. Le portait des parents de Moh’, déracinés lors de l’expansion des colonies, leur abnégation, à moins qu’il ne s’agisse de renoncement, donnent à réfléchir. On trouve aussi, à la marge de l’adolescence de Mohamed, de nombreuses références historiques, qui sonnent également comme le rappel de la complexité d’une situation qui dure maintenant depuis un siècle. Bien sûr, on assiste effrayé à ce qu’a subi Moh’, alors qu’il n’était qu’un gosse dénué de toute conscience politique. On le voit grandir à l’ombre de ce traumatisme. On voit même arriver le moment où il va se radicaliser... Mais là encore, le rôle des parents, l’importance primordiale qu’ils accordent aux études et finalement la maturité de Moh’ lui permettent d’échapper au pire. Mais à quel prix ? François Begnez signe ici sa première BD et ses illustrations visent juste, en allant à l’essentiel : pas de fioriture. Ses portraits et sa mise en page sont minimalistes, comme pour mieux laisser la place aux émotions, le propos n’étant pas ici à la contemplation mais à la sensibilité et la réflexion. Un bouquin en forme de touchant témoignage.

Moh, Palestinien mais presque, de Céline de Gemmis et François Bégnez. La Boîte à Bulles. 16€