Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Actualités > Succès de Palestine Expo à Londres !

Succès de Palestine Expo à Londres !

mercredi 10 juillet 2019

Le plus grand événement palestinien en Europe a bien eu lieu ce week-end dans la capitale britannique, et a réuni plus de 10.000 participants, en dépit des tentatives israéliennes de le faire annuler.

"PalExpo" est une célébration de deux jours de la culture, de l’histoire et des arts palestiniens, à l’initiative de l’association FOA (Friends ofAl-Aqsa). Sa première édition en 2017 avait attiré plus de 15 000 visiteurs.

Conférences, expos, ateliers, ont réunis des journalistes, hommes politiques, défenseurs des droits de l’homme, professeurs et scientifiques tels que le député de Hadash-Taal, Yousef Jabareen, le député sud-africain, Zwelivelile Mandela, petit-fils de Nelson Mandela, le journaliste israélien et écrivain, Gideon Levy, et l’universitaire Ilan Pappe.

Un certain nombre de membres du Parti travailliste britannique sont également intervenus, dont le député de Londres, Andy Slaughter, Julie Ward, membre du Parlement européen, Huda Elmi du Comité national exécutif du parti et les candidats parlementaires Faiza Shaheen et Steven Saxby.

Le petit-fils du héros anti-apartheid, Nelson Mandela, a condamné « l’apartheid israélien » de manière très claire, exprimant la solidarité des Sud-Africains avec les Palestiniens.

Rappelant que l’apartheid en Afrique du Sud s’est traduit par la la création de réserves de bantoustans pour les Noirs, par l’expropriation de leurs terres et des atteintes quotidiennes à leur dignité, il a conclu : « Toutes ces caractéristiques étaient présentes dans l’apartheid israélien depuis sa création, mais ont maintenant été codifiées et se voient attribuer un statut constitutionnel et une expression par la loi sur l’État-nation."


Ilan Pappe, professeur à l’Université d’Exeter et directeur du Centre européen d’études palestiniennes, a par ailleurs critiqué la couverture médiatique des menées de l’occupant israélien.

« Ils mentionnent chaque mot qui, selon eux, atteste de l’antisémitisme institutionnel dans le parti travailliste, mais ils ne feraient pas mention de ce qui s’est passé lorsque 49 jeunes Palestiniens ont été abattus par des tireurs d’élite israéliens. Ils n’ont pas non plus mentionné les 52 Palestiniens qui ont été abattus la semaine dernière. "


Issa Amro, militant contre la colonisation à Hébron, a montré comment sa ville est devenue le "micro-centre de l’apartheid, de la discrimination et de la ségrégation".
"N’ayez pas peur du chantage à l’antisémitisme", car le message de cette conférence devrait être que critiquer les violations des droits de l’homme par Israël n’est pas de l’antisémitisme", a-t-il déclaré.


Le journaliste et auteur américano-palestinien Ramzy Baroud - qui venait de rentrer d’une tournée de solidarité de dix jours au Kenya - a estimé qu’un nouveau front d’activité palestinienne devrait viser les pays en développement. « Une chose à propos de l’Afrique que j’ai remarquée, c’est que personne ne vous accuse d’antisémitisme quand on parle de libération nationale. "

L’association britannique Friends of Al Aqsa FOA, organisatrice de Palestine Expo (PalExpo), a été accusée d’antisémitisme par les médias israéliens. Le site Web d’i24 News a répété ces accusations contre la FOA, et le Daily Mail qui les a reprises a dû payer des dommages et intérêts pour diffamation.

Un groupe sioniste appelé "UK Lawyers for Israel" a tenté de faire annuler l’événement en l’accusant de "parti pris anti-Israël et BDS". Il est allé jusqu’à envoyer des lettres à trois copropriétaires allemands d’Olympia, le lieu qui accueillait l’événement ce week-end, pour les intimider.

Dans leurs courriers, les Avocats pour Israël avertissent le Deutsche Finance Group, le Versicherungskammer Bayern Group et la Bayerische Versorgungskammer que l’événement organisé au London Olympia contrevient à la résolution adoptée le mois dernier par le Parlement allemand et les menace ainsi : « En autorisant l’Olympia London à maintenir la tenue de l’événement, vous prendrez part à la promotion d’un immense festival de haine et de propagande contre Israël, et à la promotion du BDS ».

Friends of Al Aqsa ne cache pas son soutien au BDS, estimant que celui-ci tente de mobiliser « une condamnation internationale de la politique d’apartheid d’Israël qui doit se manifester par le boycott d’Israël ». Il a organisé une campagne, Check the Label (Vérifiez l’étiquette), invitant les consommateurs à ne pas acheter de dattes israéliennes. Il appelle à l’arrêt des ventes d’armes britanniques à Israël, et a demandé aux musiciens et la BBC de boycotter l’Eurovision organisé en mai à Tel Aviv.

L’événement, s’indignaient les supporters de la colonisation israélienne, "comprend des installations interactives où les visiteurs sont invités à tenter de renverser l’apartheid dans une partie de bowling BDS, à voir la chambre d’un enfant palestinien après une descente nocturne de l’armée israélienne, ou encore à découvrir un service des urgences à Gaza."

"Nous exprimons notre indignation et notre dégoût face aux tactiques d’intimidation des avocats britanniques pour Israël", a déclaré le petit-fils de Mandela dans un communiqué publié par le Middle East Monitor. « Nous leur disons, ainsi qu’à tous ceux qui cherchent à nier nos droits fondamentaux, tels que la liberté d’expression, de ne pas toucher au BDS ni à la Palestine Expo."

Sources : http://qudsnen.co/et Times of Israel
CAPJPO-EuroPalestine