DEPUIS UN DEMI-SIECLE : JERUSALEM OCCUPEE…

mercredi 6 janvier 2021

Lundi dernier, la soldatesque israélienne a ouvert le feu au passage de contrôle de Bab Hatta, l’une des portes de la mosquée Al-Aqsa : un jeune Palestinien est tombé en martyr ! A Bethléem – la ville de la nativité – les forces d’occupation ont tout fait pour perturber les fêtes de Noël, multipliant les contrôles d’identité et les arrestations, cherchant à montrer leur indifférence, sinon leur mépris à l’encontre de la fête chrétienne.

Quelques semaines auparavant, le régime de Tel-Aviv a donné son feu vert à la construction de près d’une centaine de nouveaux logements dans un quartier de colonisation de Jérusalem-Est, un projet qui avait été suspendu en 2010 par Joe Biden, alors vice-président américain des Etats-Unis.

C’est le « comité de planification » de la mairie israélienne de Jérusalem qui a lancé la construction de 96 logements à Ramat Shlomo, a indiqué l’organisation anticoloniale « La paix maintenant ». Le régime de Tel-Aviv avait annoncé en mars 2010 son intention de construire quelques 1.600 logements dans ce quartier situé dans la partie palestinienne de Jérusalem, occupée et annexée par Israël depuis cinquante ans.

Cette annonce a été faite pendant une visite en Israël de Joe Biden, qui avait vivement réagi contre ce projet, mis ultérieurement en suspens. Cet épisode avait jeté un froid de plusieurs mois entre le gouvernement de Benjamin Netanyahu et l’administration de l’ancien président américain Barack Obama. Jeudi dernier, la radio publique israélienne a indiqué – en citant des sources municipales – que la décision n’était pas liée à la victoire du démocrate Joe Biden à l’élection présidentielle américaine.

Contactée par l’AFP, la mairie a refusé de commenter l’ouverture du chantier. Le quotidien Haaretz (centre-gauche) a interprété cette posture comme une intention d’accélérer la colonisation tant que le président sortant Donald Trump – fervent partisan d’Israël – était encore à la Maison Blanche. « Quand l’administration changera à Washington, la mairie (de Jérusalem) et l’Autorité des terres s’attendent à un gel de la colonisation », toujours selon le même journal.

Ces dernières années, la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens s’est intensifiée sous l’impulsion du Premier ministre Benjamin Netanyahu et depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Plus de 600.000 Israéliens vivent désormais dans des colonies – jugées illégales par le droit international – en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Trois millions de Palestiniens habitent dans ces territoires occupés par Israël depuis 1967.

« Après avoir mis à mal les relations avec Joe Biden et les Etats-Unis en 2010 (…), on pouvait penser que le Premier ministre Netanyahu essayerait au moins de ne pas rappeler cette période à la future administration américaine », a déclaré à l’AFP le porte-parole de La paix maintenant Brian Reeves. « Approuver des logements au même endroit, juste avant que Joe Biden ne prenne ses fonctions, est à la fois contraire aux intérêts d’Israël et imprudemment provocant vis-à-vis du nouveau président des Etats-Unis », a-t-il ajouté.

Lire l’article ici.



Agenda

<<

2021

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Sites favoris


8 sites référencés dans ce secteur