Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Calendrier > La confiscation de la terre - Gardanne

La confiscation de la terre - Gardanne

lundi 4 avril 2016

Jeudi 7 avril 2016 à 18 h

salle du 3e âge, 1 rue Deleuil (à côté de la maison du Peuple) - 13120 Gardanne

Rencontre-échange avec Claudette Cotton
La confiscation de la TERRE

associations ATTAC du bassin minier de Gardanne et Contacts

Projection de diapositives
Exposition de cartes de l’OCHA
Librairie Transit et ventes de produits palestiniens par Palestine 13 (association France-Palestine Solidarité)
Collation

Les associations ATTAC du bassin minier de Gardanne et Contacts vous invitent à une rencontre-échange sur la Palestine,
un travail passionnant de Claudette COTTON sur la terre de Cisjordanie et avec les villageois :

Projection de diaporama :
compte - rendu du séjour de solidarité de COTTON Claudette en Palestine dans les villages de Cisjordanie.
Elle a scruté la vie des palestiniens au quotidien, à laquelle peu s’étaient intéressés jusque-là. Elle a sillonné, dars et douars (maisons et hameaux), villes et villages pour écouter, échanger, travailler et animer des ateliers avec les villageois.
Depuis ½ siècle, les palestiniens subissent l’occupation, l’injustice, l’oppression et la torture.
Les terres palestiniennes sont arrachées, confisquées par la colonisation israélienne sous le regard inerte et complice de la « démocratie », sans loi, sans jugement et sans droit.
Combien de conférences, de réunions, d’accords et de résolutions ont été violés, bafoués et méprisés. A Jéricho, en janvier, 154 hectares de terres cultivables ont été volés aux palestiniens et, la dernière des confiscations date du 15 mars 2016, le plus grand vol depuis deux ans, 234 hectares de terres palestiniennes ont été confisqués dans la vallée du Jourdain... Le vol coïncide terriblement avec « la reprise du dialogue avec l’union européenne » annoncée par Netanyahou à Federica Mogherini, responsable de la diplomatie européenne.
Mais, les palestiniens ont une énergie et un courage inouïs de lutter dans la « 
gueule de l’occupation ».
Ils ont une terrible envie de vivre, de travailler et d’étudier. L’envie de créer,
de dessiner, d’écrire, de peindre, de chanter et de danser la vie, l’espoir et l’indépendance.
L’envie de vivre en paix en PALESTINE