Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Actualités > Les jeunes palestiniens sortent du Bac la tête haute !

Les jeunes palestiniens sortent du Bac la tête haute !

samedi 3 septembre 2016

La bande de Gaza a une situation particulière, vivant sous un blocus sioniste des plus injustes, des plus hermétiques, avec tout ce qu’il engendre comme problèmes dont la coupure de l’électricité, un élément important pour les jeunes qui passent leurs examens, leur Bac. La chance des autres parties des territoires palestiniens n’est néanmoins pas bien meilleure. Beaucoup de familles souffrent tout autant que celles de Gaza. L’occupation sioniste reste une occupation, elle reste un cauchemar pesant sur l’âme des Palestiniens et sur leur quotidien, encore plus sur les étudiants et leurs examens qui ont besoin de calme et de sérénité.

A Gaza comme en Cisjordanie, défiant toutes les difficultés, les lycéens sont sortis la tête haute de leur Bac, dans toutes les filières.

Elle a ressenti toutes ces difficultés, la jeune Dima Mohammed Rababia, du village de Mithlon, au nord de la Cisjordanie, la première exæquo de tous les territoires, avec 99,7 sur 100. Tout le peuple palestinien vit un climat difficile sous l’occupation sioniste, et cela affecte tous les aspects du quotidien dont l’état psychologique de tout le monde, surtout les élèves, les étudiants, dit-elle.

Mademoiselle Dima reste toutefois forte et voit les conditions difficiles comme des défis à dépasser en vue de réussir et construire un avenir meilleur.

La science et la culture restent une arme pour réussir dans la vie, croit pour sa part Madmoiselle Mareh Amin Az-Zaalan, de la ville de Silfit, au nord de la Cisjordanie, cinquième de la filière commerciale. Elle appelle à résister à toutes les conditions difficiles de la vie quotidienne, qu’à cela ne tienne ! La réussite ne vient pas sans prix. La réussite est la conséquence d’un bon plan et d’une longue haleine, insiste-t-elle à dire.

Et pour Mademoiselle Safaa Abou Aycha, du village de Dir al-Balah, dans la bande de Gaza, l’étudiant palestinien vit avec en tête les soucis de la cause palestinienne et avec les difficultés de la vie quotidienne causées par l’occupation sioniste et son blocus. La réussite des Palestiniens est un vrai « message de résistance ».

Heureusement, l’occupation sioniste n’a pu voler aux Palestiniens ni la réussite, ni la joie de la réussite, ni la fierté de la réussite. Kamel Abou Aycha confirme que toute sa maison est contente de la réussite de sa fille Safaa, que tout le peuple palestinien de la bande de Gaza assiégée est contente de la réussite de ses enfants. Ces enfants sont de vrais héros, et avec les moyens du bord et leur réussite, ils défient l’occupation sioniste et toutes les conditions parfois impossibles.

Finalement, l’autorité palestinienne devra adopter cette bonne réussite, dit Ossama Wasfi Othoman, de la ville de Tulkarem, au nord de la Cisjordanie, père de trois jumelles qui sont parmi les dix premiers du Bac. Il appelle l’autorité à aider ces étudiants à continuer leur chemin, le chemin de la réussite au service de la patrie.
source : Département français du Centre Palestinien d’Information (CPI)
20 juillet 2016