le film "derrière les fronts" et sa réalisatrice Samah Jabr à Martigues le 9 janvier

jeudi 9 janvier 2020 : 00h00

Le film "derrière les fronts" sera projeté à Martigues le jeudi 9 janvier à 20h au cinéma Jean Renoir.
Une soirée exceptionnelle proposée par le Collectif Martigues Palestine

Derrière les fronts : résistances et résiliences en Palestine
Réalisatrice : Alexandra Dols
Date de sortie 8 novembre 2017 (1h 53min)
JPEG - 1.3 Mo
« Derrière les fronts, propose un cheminement dans nos esprits et sur les routes de Palestine, en compagnie de psychiatre psychothérapeute et écrivaine palestinienne, le Dr. Samah Jabr. Un road movie sur les conséquences invisibles de la colonisation : l’occupation intime, celle de l’espace mental et sur les outils des palestinien-nes pour y faire face, résister et résilier. »

Samah Jabr est diplômée de l’université de Al Quds à Jérusalem, de l’université Paris VI et Paris VII à Paris, et de l’Institut israélien de psychothérapie psychanalytique, elle traite les dommages psychologiques de l’occupation israélienne, à la fois au niveau de l’individu et de la communauté palestinienne. Au cours de ses années d’études elle a été bénéficiaire de plusieurs prix tels que le « Howard Huges Award for a Research in Biochemistry » et le « International Women in Science and Engineering Scholarship » et le « Dubai Harvard Foundation for Medical Research Scholarship ».Née à Jérusalem-Est, elle travaille dans plusieurs villes de Cisjordanie. Elle a dirigé le Centre Médico-Psychiatrique de Ramallah et aujourd’hui est à la tête de l’unité de service de santé mentale en Palestine en parallèle de son travail dans le secteur privé comme clinicienne et formatrice. Elle travaille également comme consultante médicale auprès d’ONG locale et internationales (telles que MSF et PMED) concernant l’élaboration et la mise en œuvre de programmes de santé mentale.

Professeure Adjoint dans des universités palestiniennes et Professeure Adjoint d’enseignement Clinique à l’université Georges Washington, son champ d’activités inclut également l’enseignement et la formation aux professionnel-les de la santé mentale palestiniens et internationaux. Elle intervient aussi auprès de détenu-es en prison et participe bénévolement à un travail de collecte de témoignages, de prisonnier-es qui ont été torturées, selon le Protocole d’Istanbul.

Une grande partie de ses activités est axée sur le travail de sensibilisation du public, local et international, à l’importance de la santé mentale et aux méfaits de l’occupation sur l’intégrité psychique du peuple occupé. Et ce à travers des interventions sur des chaines de radio et télévisions locaux et internationaux, notamment une intervention hebdomadaire sur la radio féministe palestinienne Nisaa FM.

Depuis de nombreuses années, elle témoigne du quotidien des palestinien-nes à travers de nombreux articles et conférences. En 2015, elle est à l’initiative avec le UK-Palestine Mental Health Network, d’un appel pour l’engagement des professionnels de la santé mentale pour la Palestine.Elle écrit régulièrement depuis la fin des années 90. Lauréate du Media Monitor’s Network en 2001 pour sa contribution sur l’Intifada, et de Oumma.com en 2015, un certain nombre de ses articles ont été publiés dans des journaux locaux et internationaux comme le Palestine Times, le Washington Report on Middle East Affairs, le Media Monitors Network et le New Internationalist.La sortie en salle du documentaire « Derrière les fronts : résistances et résilience en Palestine » réalisé par Alexandra Dols – dont Dr. Jabr est le personnage principal – a été le stimulant pour procéder à la publication de son livre « Derrière les fronts : chroniques d’une psychiatre psychothérapeute palestinienne sous occupation ».

JPEG - 31.4 ko la réalisatrice Alexandra Dols est née en Bretagne en 1980, elle a étudié les lettres modernes, la sociologie puis est venue à l’écriture de scénario de fiction à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, et la création et réalisation audiovisuelle à Paris VIII Vincennes.

Auteure, réalisatrice et productrice, Alexandra Dols a co-fondé avec Selma Zghidi en 2006 HYBRID PULSE pour le soutien à la production et à l’écriture de femmes réalisatrices.
Elle y a co-produit et réalisé entre autres deux long métrages documentaires : MOUDJAHIDATE (2008-75’) sur des engagements de femmes dans la lutte pour l’Indépendance de l’Algérie, DERRIÈRE LES FRONTS (2017-113’) sur les conséquences psychologiques de l’occupation et les résiliences et résistance des palestinien-nes et récemment MINIMUM SYNDICAL (2019-26′) sur des LGBTQI+ syndicalistes à Solidaires.

Contributrice pour le site « le cinéma est politique », elle intervient aussi en collège et lycée depuis 2009 en éducation à l’image « dans une perspective d’auto-défense ».

Ses travaux sont trans-disciplinaires mais ont en commun de travailler deux thèmes qui lui sont chers : Pouvoir et Images.
« La lutte contre l’occupation là-bas nous renvoie à la décolonisation des esprits et des institutions qu’il reste à faire ici, en France. Par rapport à son histoire, son passé, mais aussi à son présent.
La question des luttes d’émancipation, de libération et leurs histoires traverse mon travail.
Les images véhiculent parfois aussi des clichés destructeurs pour ceux et celles qu’elles ciblent par des représentations. J’interviens donc depuis 2009, dans le cadre d’ateliers d’éducation à l’image en milieu scolaire, pour transmettre des outils d’analyse et de décryptage dans une perspective d’auto-défense. »
Filmographie

o MINIMUM SYNDICAL des tpgqi syndicalistes (26’ – sortie 2019)

o DERRIÈRE LES FRONTS : RESISTANCES ET RESILIENCES EN PALESTINE (113’ – 2017)
 Sur les conséquences psychologiques de la colonisation et sur les résistances et résilience des palestinien-nes.
Sortie nationale : novembre 2017

o FEMMES EN PALESTINE vivre malgré le trauma, construire la résilience (11min – 2015) Entretien avec Dr. Samah. Jabr

o QUI SEME LA HAGRA (15 min – 2014) Sur la lutte des familles des victimes de violences policières

o MOUDJAHIDATE, des engagements de femmes pour l’indépendance de l’Algérie (75 min – 2008) 
http://www.moudjahidate.com

o LA TETE DE MA MERE – Fiction (10min – 2002) Souvenir d’une enfant sur la sexualité de ses parents


Exposition de photos d’Ayman Khoury au restaurant Ziryab

jeudi 9 janvier 2020 : 18h00

Découvrez une exposition photos d’Ayman Khoury chez notre ami Mohammad
Restaurant ZIRYAB rue des Trois rois - 13006 Marseille - tel 04 91 81 16 89
Restaurant ouvert le soir de 19h00 à 22h30, de mardi à samedi.

JPEG - 126.5 ko


Agenda

<<

2020

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 8 prochains mois