Tour de France 2020 : non à « Israël hold-up nation ! »

samedi 29 août 2020 : 09h30

Equipe israélienne au Tour de France 2020 : passages à Gap et à Sisteron
Le Tour de France passera à Gap le lundi 31 août et à Sisteron le mardi 1er septembre.

Une équipe israélienne « Israël start-up nation » sera présente, financée par un milliardaire israélien qui achète des coureurs de haut niveau. L’équipe de 20 coureurs comporte 4 israéliens et plusieurs français. L’AFPS a écrit aux coureurs français pour les alerter sur la signification de leur présence dans cette équipe, mais aucun n’a répondu.

JPEG - 7.3 ko

Les militants de l’AFPS et de BDS seront présents sur les marchés de Sisteron, le samedi 29 août, avec distribution de tracts et port du tee-shirt jaune édité pour la circonstance avec, devant, la mention « Israël hold-up nation ! » et derrière « Palestine vivra »

RV sur le parvis de l’hotel de ville de Sisteron, coté avenue de la libération (de l’autre coté, c’est une place), il y a les drapeaux et des moutons avec les trois maillots du Tour jaune vert et à pois.

Plan : https://goo.gl/maps/RW917egXK6H6GHTY8
Contact : afps 04

LIRE le communiqué de l’AFPS :

Israël utilise le cyclisme et le tour de France pour faire oublier ses crimes

Pour blanchir sa politique criminelle de colonisation et d’apartheid, Israël et ses inconditionnels soutiens ne reculent devant rien. Après avoir réussi à obtenir, en 2018, que le Tour d’Italie cycliste prenne le départ depuis Israël, les instigateurs de cette action récidivent avec l’inscription d’une équipe représentant officiellement Israël sur le Tour de France 2020 : Israël Start Up Nation.

À la manœuvre de ces opérations de communication, il y a le même homme : l’entrepreneur milliardaire israélo-canadien, Sylvan Adams à qui l’on doit, aussi, la prestation de Madonna lors de la finale de l’Eurovision en 2019, à Tel-Aviv et la venue en Israël du footballeur Lionel Messi, pour un match amical très médiatisé.Les objectifs poursuivis par Sylvan Adams sont sans ambiguïté, comme il le confie au journal Libération : « Présenter l’État hébreu comme une démocratie vibrante et robuste, un pays normal, sûr, ouvert et tolérant ».

Derrière les discours de fraternité par le sport qu’il a pu prononcer ou qu’il pourra encore prononcer à l’avenir, il s’est très simplement et très directement mis au service de la propagande israélienne, sans jamais dénoncer la situation qu’Israël fait subir au peuple palestinien dans le déni de ses droits.L’équipe Israël Start Up Nation compte dans ses rangs, des coureurs de plusieurs nationalités, dont certains sont susceptibles de se distinguer dans la course et de faire parler de l’équipe.

Dans cet effectif, il y a trois coureurs français, Rudy Barbier, Hugo Hofstetter et Alexis Renard qui deviennent ainsi, des ambassadeurs d’Israël comme le précise le site internet officiel d’Israël Start Up Nation.Il est particulièrement choquant de constater que des sportifs français de haut niveau apportent leur caution à un État qui viole, en permanence, le droit international. Pour leur faire connaître notre désapprobation, l’AFPS a adressé un courrier à chacun de ces coureurs.

Lire aussi
Chris Froome, champion du Tour de France, colporte la propagande israélienne


Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234