A Stuttgart, la justice réaffirme la légalité du mouvement BDS

jeudi 5 mai

En Allemagne, si le mouvement Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS) en faveur du respect du droit international en Israël et en Palestine fait l’objet de vives attaques de la part des autorités politiques, la justice protège les acteurs de terrain qui soutiennent le mouvement. Parmi ces acteurs de terrain, figure le Comité Palestine Stuttgart, une association dont le siège se trouve à Stuttgart. L’association cherche à mobiliser l’opinion publique dans le BadeWürtemberg, un Land du Sud-Ouest de l’Allemagne, en vue d’obtenir des autorités allemandes qu’elles cessent leur soutien sans condition aux autorités israéliennes.

En 2021, la municipalité de Stuttgart a retiré le Comité Palestine Stuttgart de la liste des associations de la ville figurant sur son site internet et décidé de ne plus annoncer ses évènements. Le Comité a exercé un recours auprès des services municipaux pour solliciter sa réinscription. Le recours a été rejeté et le motif invoqué par la municipalité était le soutien que l’association apporte au mouvement BDS, soutien incompatible avec la solidarité affichée par la ville avec l’Etat d’Israël, ses habitants et ses institutions. Le Comité a donc été contraint de saisir la justice administrative.



Toutes les brèves du site