Bilan des crimes israéliens du 5 au 11 mai 2022

jeudi 19 mai

L’assassinat d’une journaliste vedette et l’attaque en direct de son cercueil ont braqué pour une fois l’attention des politiques et des médias sur les crimes perpétrés en Palestine. Mais sait-on que, outre Shirine, trois nouveaux Palestiniens de Cisjordanie, dont deux adolescents, sont tombés en une semaine sous les balles israéliennes ?

Sombre bilan, auquel il faut ajouter 76 blessés, dont 7 mineurs, 123 embastillés, dont 13 mineurs, 57 attaques de colons, visant notamment deux enfants et un bus scolaire, 12 maisons démolies, 11 destructions diverses (boutiques, tentes, étables…), 4 confiscations de matériel (bulldozers…) et le vol d’argent liquide.

La Cisjordanie a subi 149 raids et Gaza 19 attaques contre ses pêcheurs, ses terres agricoles, ses citoyens. Pour mieux commémorer l’indépendance d’Israël, le bouclage des territoires palestiniens a été total jusqu’au 8. A cette date, les titulaires de permis de travail ont été ré-autorisés à trimer au-delà du mur, à l’exception des habitants de Rummanah, près de Jénine, village dont sont originaires les deux auteurs d’un attentat en Israël.

A Gaza par contre, le passage d’Erez, unique voie de communication avec Israël pour les personnes, est resté fermé sauf pour des cas humanitaires triés sur le volet. La Cisjordanie a subi en outre 81 checkpoints volants et 14 bouclages de routes principales en plus des 108 points de contrôle habituels.

Une armée d’assassins



Toutes les brèves du site