Bilan des crimes israéliens en Palestine occupée du 21 au 27 avril 2022

lundi 9 mai

Par la volonté de l’occupant, le mois de ramadan s’est poursuivi comme il a commencé : dans le sang et les larmes (ou plutôt les suffocations, dues aux lacrymogènes, qui n’ont même pas épargné des fillettes dans leur école). Trois jeunes de 18 à 20 ans, abattus sans sommation alors qu’ils manifestaient pour leur liberté, portent à 41 le nombre de victimes depuis le début de l’année. Auxquelles s’ajoutent 86 blessés, dont sept enfants et adolescents, deux soignants et trois journalistes – en leur qualité de témoins gênants.

La machine pénitentiaire israélienne a avalé au moins 121 détenus politiques supplémentaires, dont quatre mineurs, au cours de 228 incursions « musclées » en Cisjordanie dans cette seue semaine.

Gaza a subi 5 bombardements et 30 attaques en même temps qu’un blocus renforcé. Il fallait bien fêter la Pâque juive…

Une jeunesse décimée



Toutes les brèves du site