L’Autorité Palestinienne panique et réprime à tout va

jeudi 8 juillet

Mahmoud Abbas, déjà déconsidéré depuis longtemps aux yeux de la majorité des Palestiniens pour sa collaboration avec Israël dans la répression des résistants palestiniens (qualifiée de « coordination sécuritaire »), pour sa corruption (une nouvelle illustration en a été donnée avec le deal sur les vaccins Pfizer périmés), et avec son annulation des élections qui devaient se tenir en mai, a suscité une vague de protestations avec l’assassinat en juin de l’opposant Nizar Banat.