La population de Gaza « lentement empoisonnée » par une eau impropre à la consommation humaine

jeudi 4 novembre

Un quart des maladies qui se propagent à Gaza sont causées par la pollution de l’eau, selon des données récentes ; les habitants et les agriculteurs évitent l’eau du robinet ou des puits pour ne pas compromettre leur santé

Pendant des années, Iyad Shallouf, un agriculteur qui possède des terres près du bord de mer gazaoui, remplissait des réservoirs d’eau douce pour les habitants de son quartier. Aujourd’hui, il a à peine les moyens d’acheter sa propre eau pour irriguer ses cultures.



Toutes les brèves du site