La région de Masafer Yatta est la cible d’un nettoyage ethnique

lundi 9 mai

Mercredi 4 mai, la Cour suprême de l’occupation israélienne a rejeté toutes les requêtes contestant l’évacuation forcée de plus de 1 300 Palestiniens de Masafer Yatta, une région au sud de la Cisjordanie composée de vingt hameaux et plusieurs communautés. Depuis des décennies, l’occupation cherche à forcer les villageois à quitter cette localité en désignant 3 000 hectares de terres agricoles palestiniennes privées comme zone de tir et d’entrainement. Alors ministre de l’Agriculture, c’est le criminel de guerre Ariel Sharon qui a pris cette décision affirmant notamment : « Nous avons intérêt à agrandir les zones de tir là-bas, afin de garder ces zones, qui sont si vitales, entre nos mains. De nombreuses zones supplémentaires pour la formation pourraient être ajoutées, et nous avons un grand intérêt à ce que [l’armée] soit à cet endroit. »



Toutes les brèves du site