sifflets du stade de Tel-Aviv contre Achraf Hakimi

mardi 2 août

Petite revue de presse pour un événement qui n’a pas ému les représentants du football professionnel

Média365

Les Parisiens ont passé une belle soirée dimanche à Tel-Aviv, à l’exception peut-être de leur arrière droit marocain Achraf Hakimi. Lors du match du Trophée des Champions contre Nantes (4-0), l’ancien de l’Inter Milan a été régulièrement sifflé par le public local. Un traitement désolant et dont il avait déjà souffert l’année dernière au même endroit contre Lille.

Les Israéliens furieux contre Hakimi

Hakimi est pris en grippe par les supporters israéliens pour ses prises de positions politiques. En mai 2021, il s’était publiquement prononcé en faveur de la libération de la Palestine, le pays qui est en conflit avec l’état hébreu. Même si le Maroc est l’un des rares pays arabes à reconnaitre l’Israël en tant que nation, les spectateurs ne lui ont pas pardonné cette démarche.

A noter qu’à la surprise générale, la LFP n’a pas communiqué sur cet incident. Les instances françaises auraient été bien inspirées de condamner ces agissements pour éviter qu’ils se reproduisent. Le diffuseur officiel a aussi passé sous silence cet incident.

Le Monde

Comme lors de l’édition 2021, le latéral droit du PSG Achraf Hakimi, titulaire à l’occasion du Trophée des champions, est sifflé par le public de Tel Aviv à chaque prise de balle.

Sans surprise, Achraf Hakimi ne reçoit pas un bon accueil de la part du public israélien pour l’édition 2022 du Trophée des champions. Titulaire avec le PSG contre Nantes ce dimanche, le Marocain attaché à la cause palestinienne, est copieusement sifflé à chaque fois qu’il touche le ballon.

Hakimi apporte régulièrement son soutien à la Palestine, en conflit avec Israël depuis des dizaines d’années. Son tweet à ce sujet en mai 2021 lui avait déjà valu des sifflets lors du Trophée des champions 2021 contre Lille, également joué en Israël.

Ouest France

Triste image pour le football. Le Trophée des champions délocalisé en Israël par la Ligue de football professionnel (LFP) a, pour la deuxième année consécutive, vu le public du Bloomfield Stadium de Tel Aviv siffler copieusement Achraf Hakimi. Titulaire sur le flanc droit de la défense du Paris Saint-Germain face au FC Nantes (4-0), l’international marocain (51 sélections, 8 buts) a été pris en grippe dès le début du match, jusqu’à sa sortie, à la 78e minute de jeu. Comme l’an dernier. En effet, le 1er août 2021, la finale du Trophée des champions se disputait déjà dans ce stade de la cité balnéaire (victoire de Lille 1-0) et avait vu les mêmes scènes envers le défenseur.

Un garde du corps l’accompagne

Pourquoi une telle bronca ? Achraf Hakimi, né à Madrid de parents marocains, a régulièrement affiché des positions pro-palestiniennes sur les réseaux sociaux, provoquant l’ire du public israélien. Une de ces dernières « déclarations » en date remonte au 10 mai 2021où le joueur avait partagé le hashtag « Free Palestine » sur Twitter. S’il s’est fait plus discret depuis, le ressentiment est toujours vivace pour une partie du public. L’AFP soulignait cependant que quelques cris, en soutien au joueur, émergeaient d’une petite partie de tribune.



Toutes les brèves du site

Agenda

<<

2022

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234