Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Culture > films palestiniens à louer au Vidéodrôme

films palestiniens à louer au Vidéodrôme

mercredi 13 juillet 2016

Nous avons la chance d’avoir à Marseille, un lieu à but non lucratif dédié au cinéma :
le Vidéodrome 2 est un café-cinéma dans le centre-ville de Marseille, sur le Cours Julien, qui réunit à la fois un vidéoclub, une librairie, un bistrot avec terrasse et une salle de cinéma.

Vidéodrome 2 est avant tout un projet né de la volonté de rencontrer, d’échanger et d’expérimenter. Il est projet porté par la SCOP DCA (Diffusion Cinématographique Alternative) et l’association Solaris en charge de la coordination de programmation, il souhaite offrir un lieu unique et polyvalent dédié à la diffusion cinématographique et la cinéphilie.

Situé au cœur de Marseille au 49 cours Julien, il réunit un vidéoclub au catalogue locatif de plus de 5000 films, de la rareté aux classiques en provenance des 4 coins du monde, une librairie d’éditions indépendantes proposant à la vente DVDs et ouvrages autour du cinéma, un bistrot ou café-cinéma et, enfin, une salle de cinéma de 49 places accueillant 5 projections hebdomadaires non commerciales.

Il propose des abonnements illimités (carte 45€/an ou 15€/mois : Jusqu’à 2 films, pendant 3 jours maximum - la deuxième carte : 15€/an* ou carte 60€/an ou 20€/mois : Jusqu’à 3 films, pendant 1 semaine maximum, la deuxième carte : : 20€/an*parmi les titre ou des Location à l’unité : 4€ pour 1 film pendant 24h

Dans son catalogue, les films palestiniens :

Le temps qu’il reste et Intervention divine d’Eila Suleiman

Elia Suleiman, né le 28 juillet 1960 à Nazareth, est un réalisateur, scénariste et acteur palestinien. Il est surtout connu pour son film sorti en 2002, Intervention divine, une comédie tragique moderne sur la vie quotidienne dans les territoires palestiniens qui remporta en 2002 le prix du jury au festival de Cannes. Souvent comparé à Tati ou Keaton, Elia Suleiman manie le burlesque et la gravité avec le même sens poétique.

la critique dans Télérama

la critique sur Film de Culte

Paradise now de Hany Abu-Assad
Hany Abu-Assad
Hany Abu-Assad, né le 11 octobre 1961 à Nazareth, est un réalisateur néerlando-palestinien.

la critique sur le site de nos amis d’AFLAM

et des films qui ne sont pas réalisés par des palestiniens mais qui mette en scène le pays, qu’ils soient documentaire ou non :

Ramallah de Flavie Pinatel

sur le blog de Mécènes du Sud

Les citronniers de Eran Riklis

la critique de Première

Le cochon de Gaza de Sylvain Estibal

La critique sur le site "Voir et Manger"
Août & Pour un seul de mes deux yeux de Avi Mograbi

la critique sur le site cinéseries.mag


la critique sur le site de Cairn.info

Miral de Julian Schnabel

le blog de Julian Schnapel