Gaza respecte l’environnement malgré le blocus

dimanche 18 octobre 2020

Partout dans le monde, Block by Block permet d’associer les populations à la conception de l’espace public.

Il y a huit ans, l’ONU-Habitat, Microsoft et Mojang –le développeur de Minecraft– se sont associés au sein du projet Block by Block. Celui-ci vise à améliorer le quotidien de territoires particulièrement défavorisés, en associant les membres de la communauté à la conception de projets d’aménagement de l’espace public.

Selon les Nations Unies, plus de 17.000 personnes dans une centaine de pays ont participé à cette initiative, qui aurait bénéficié à des centaines de milliers d’hommes et de femmes. Trois de ces projets concernent Gaza.

Depuis juin 2007 et l’arrivée au pouvoir du Hamas, le territoire fait l’objet d’un blocus israélien qui a engendré une grave crise économique, et a été dévasté par plusieurs offensives du pays, en réponse aux tirs de roquettes palestiniens.

Le salaire moyen s’élève à 135 euros par mois, le chômage des jeunes frôle les 50% et l’électricité est coupée jusqu’à 20 heures par jour.

« En utilisant les blocs de construction de Minecraft, les [communautés] conçoivent un espace public virtuel, transformé plus tard en réalité concrète. Des parcs aux plages et même aux rues elles-mêmes, ces espaces sont un indicateur clé de la santé et de la durabilité des villes », explique Rest of world.

Entre sécurité et design

Dans le cas de Gaza, l’association Aisha, qui œuvre à l’égalité femmes-hommes, a sélectionné les participant·es : 42 personnes, principalement des jeunes femmes. L’objectif : concevoir un jardin communautaire pour le quartier d’Az-Zawayda.

JPEG - 43.6 ko

Parmi elles : Hamdan (23 ans), Fatma (18 ans) et Ghada (17 ans). Des architectes les ont initiées à Minecraft, elles qui n’avaient pour la plupart jamais joué à un jeu vidéo de leur vie. Mais elles se sont formées rapidement.

Hamdan a insisté sur la sécurité : éclairage, clotûres, un espace réservé aux femmes et aux familles et même un garde. À Gaza, 51% des femmes sont victimes de violences sexistes. « Les risques d’agression sexuelle sont trop importants », déplore-t-elle. Fatma a insisté sur les aspects esthétiques du parc : les plantes, les arbres et la fontaine.

Après quelques modifications, trois architectes palestiniennes ont dessiné un schéma sur la base des plans réalisés par les riverain·es sur Minecraft, qui ont été transmis à une entreprise de construction. Le 31 décembre 2018, le jardin communautaire d’Az-Zawayda a ouvert, et n’a depuis pas désempli.

Repéré par Antoine Hasday sur Rest of World
siteKorii
Photos Ziad Medouk


Sites favoris


8 sites référencés dans ce secteur