L’ « Aube Magnifique » suscite la panique des sionistes

mardi 25 février 2020

Depuis plus d’un mois, l’ « Aube magnifique » rassemble, tous les vendredis, les Palestiniens de tous âges, pour la prière de l’aube, dans les mosquées de la Palestine.

L’initiative fut lancée dans la ville d’al-Khalil, pour protéger la mosquée al-Ibrahimie, menacée par la judaïsation, et coupée en deux depuis le massacre perpétré par les sionistes le 25/2/1994. Venus de plusieurs villes et villages de la Cisjordanie occupée et malgré le froid glacial, les milliers de fidèles ont accompli la prière de l’aube dans la mosquée pour affirmer son caractère exclusivement musulman, dès le début du mois de janvier.

L’ « Aube Magnifique » suscite la panique des sionistes

JPEG - 39 ko L’ « Aube Magnifique » à Naplouse, le 21 février 2020

Depuis, ce sont tous les vendredis à l’aube que les fidèles de la ville et ses environs se rassemblent par milliers pour contester la présence juive sioniste dans la mosquée, et dans la ville.

Le vendredi suivant, l’appel est lancé dans la ville occupée d’al-Quds pour accomplir la prière de l’aube dans la mosquée al-Aqsa. Bravant les sionistes, les fidèles sont accourus par milliers, et les sionistes ont paniqué, n’ayant pas prévu les Maqdissis, venus de tous les quartiers, et les Palestiniens de 48, arrivés massivement dans des cars jusqu’aux portes de la ville occupée, braveraient le froid pour s’y rassembler. La répression des forces sionistes s’est alors abattue. Les cars sont stoppés, les forces armées bouclent les passages menant vers la mosquée, la police de l’occupant interdit aux bénévoles de distribuer galettes et boissons chaudes aux fidèles, en confisquant les galettes et en distribuant des centaines de procès-verbaux pour le paiement d’amendes. Les murabitin et murabitat (défenseurs de la mosquée) interdits de s’y trouver sont refoulés, frappés, piétinés, et arrêtés à nouveau. La porte al-Rahma est placée sous haute surveillance pour interdire aux fidèles d’y entrer.

La répression de l’occupant n’a pas mis fin à « l’Aube magnifique », au contraire. Les vendredis suivants, le nombre augmente, et les dizaines de milliers de fidèles se retrouvent, dans le froid, à l’aube, pour accomplir la prière. Dès la fin de la prière, ils sortent dans la ville en scandant les mots d’ordre de fidélité à la mosquée al-Aqsa, aux lieux saints, à la Palestine et à al-Quds, capitale éternelle de la Palestine.

Au même moment, ce sont des dizaines de milliers de fidèles palestiniens qui se rassemblent dans les mosquées couvrant l’ensemble de la Palestine, de la bande de Gaza à la Cisjordanie occupée, et dans la seule ville de Nablus, plus de 15.000 Palestiniens se sont retrouvés dans la grande mosquée de la ville, à l’aube, scandant leur fidélité à la mosquée al-Aqsa et à la ville d’al-Quds, qu’ils ne peuvent plus visiter, à cause des barrages de l’occupant. A Tulkarm, Jénine, Ariha, Qalqylia, ce sont les mêmes rassemblements. « L’Aube magnifique » est également célébrée dans plusieurs villes de la Palestine occupée en 48 et dans les camps de réfugiés palestiniens. Elle est devenue le moment où les Palestiniens affirment leur détermination à libérer al-Quds et les lieux saints.

La 4ème « Aube magnifique » s’étend vers les villes de la Jordanie, avec ses camps de réfugiés palestiniens, dans des mosquées au Maroc, en Turquie, en Malaisie. Ce sont les fidèles dans tous ces pays qui se rassemblent, pour la prière de l’aube, affirmant leur soutien à la mosquée al-Aqsa et aux lieux saints en Palestine. L’appel est lancé pour généraliser et étendre « L’Aube magnifique » dans tous les pays musulmans et dans toutes les mosquées. Il s’agit, à travers ce devoir religieux, d’affirmer la solidarité avec les Palestiniens et les lieux saints de la Palestine, menacés de judaïsation, et notamment les mosquées Al-Aqsa et Ibrahimie. Mais il s’agit également d’insuffler aux Palestiniens une nouvelle énergie, venue des peuples musulmans, puisque les régimes, et notamment ceux de la péninsule arabique, ont décidé de s’allier avec « le diable » américain contre la cause palestinienne.

« L’Aube magnifique » est une nouvelle preuve de l’ingéniosité du peuple palestinien, qui a retrouvé son unité dans l’action, car elle les rassemble, quelles que soient leurs appartenances politiques. C’est d’ailleurs ce qui a suscité la panique dans les rangs des sionistes, lancés dans une répression féroce contre les Maqdissis et les habitants d’al-Khalil. C’est également l’extension du mouvement vers les autres villes palestiniennes et vers les pays musulmans que les sionistes cherchent à briser, craignant une nouvelle « Intifada » qui remettrait en cause, non seulement le plan américano-sioniste baptisé « deal du siècle », mais également la vague de normalisation (par le haut) que l’entité coloniale est parvenue à réaliser, malgré l’opposition des peuples à toute relation avec l’entité sioniste.

Au moment où « l’Aube magnifique » s’étend et rassemble de plus en plus de Palestiniens et de musulmans à travers le monde, l’Autorité palestinienne continue à poursuivre militants et résistants, en Cisjordanie occupée, et poursuit sa collaboration avec les renseignements américains et sionistes pour empêcher toute riposte « non contrôlée » contre les colons et leur entité. Au lieu de rencontrer les formations palestiniennes et unifier les rangs palestiniens (par le haut), Mahmud Abbas et ses sbires préfèrent rencontrer des sionistes, tablant sur une certaine opposition à Netanyahu.

« L’Aube magnifique » est également une réponse à tous ceux qui collaborent avec les Américains et normalisent avec les sionistes, à tous ceux qui divisent et affaiblissent les rangs palestiniens, arabes et musulmans, face au danger que représente « le deal du siècle » pour la cause palestinienne.

Fadwa Nassar
Source :ISM


Sites favoris


8 sites référencés dans ce secteur