Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Actualités > Succès de la soirée de solidarité avec la Palestine

Succès de la soirée de solidarité avec la Palestine

samedi 10 juin 2017

la soirée de Solidarité avec la Palestine a été un grand succès. La salle était pleine et les bénéfices (250 euros) seront envoyés au Secours Médical à Gaza.

Taoufiq Tahani a fait une intervention de haut niveau, en particulier sur le BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions), et sur la campagne internationale « Les liaisons dangereuses de banques française avec la colonisation israélienne » menée actuellement par plusieurs organisations (Association France Palestine Solidarité, CCFD – Terre Solidaire, Fair Finance France, FIDH, LDH, Solidaires, CGT et Al-Haq) et dont les effets commencent à se faire sentir.
Il nous appelle à amplifier cette campagne en prenant connaissance du rapport publié à l’issue d’un énorme travail de recherche :

Le site de l’AFPS met à notre disposition des modèles de lettres à envoyer aux banques, à la notre, mais aussi aux autres banques engagées dans un partenariat avec les banques israéliennes engagées dans la colonisation des territoires occupés : BNP, Crédit Agricole et LCL, BPCE, Société Générale, AXA

Après un buffet palestinien partagé, la vente d’huile d’olive, de zaatar, de brochures et de badges, après deux adhésions à notre groupe Palestine 13, le film "les infiltrés" à été présenté devant un auditoire très attentif.

Ce film a été réalisé par l’artiste Khaled Jarrar dont le projet "State of Jérusalem" a connu un succès international :
Ce film que nous avions découvert lors de la manifestation « Palestine Territoire en Images » qui s’est tenue en mars dernier au MUCEM, avait été notre coup de coeur ! Il trace le portrait de travailleurs palestiniens qui se démènent pour contourner les checkpoints. Faire le guet, courir, sauter, ramper à travers de sombres tunnels... Passer de l’autre côté́ du mur implique diverses stratégies pour une population prisonnière de ses terres. Certains y parviennent, d’autres sont arrêtés par l’armée israélienne, dans un éternel jeu du chat et de la souris dont ce film relate quelques aventures.

Cette soirée avait été précédée par une rencontre entre Taoufiq Tahani, Palestine 13, le Maire et des adjoints de la Mairie de Martigues, retracée dans le journal La Marseillaise

Gaby Charroux a rencontré le président honoraire de l’association France Palestine solidarité

Le 17 mars, le conseil municipal adoptait à la majorité (l’opposition LR + FN ne prenant pas part au vote) une motion pour la reconnaissance de l’Etat de Palestine par la France. La situation dans ce pays ne cesse de s’aggraver pour les habitants, avec un état d’Israël de plus en plus agressif envers les populations. Suite à cette motion, Taoufiq Tahani président honoraire de l’association France Palestine solidarité (AFPS) est venu rencontrer le maire, Gaby Charroux, pour évoquer la situation : « les députés communistes et notre groupe à l’Assemblée nationale n’avons de cesse, depuis des années, de réclamer la reconnaissance de la Palestine » relève Gaby Charroux, « mais à chaque fois la réponse est "lorsque nous serons prêts, nous le ferons". Prêts de quoi ? prêts quand ? ».

Les représentants de l’AFPS et Gaby Charroux ont évoqué la nécessité de reconnaître un état palestinien. Photo : n.p

Effectivement, quand ? Taoufiq Tahani rappelle qu’en 2012, François Hollande avait promis qu’il demanderait une reconnaissance internationale pour ce pays : « on avait tout pour le faire. Il avait la majorité à l’Assemblée Nationale, le Sénat, même de droite, l’aurait adoptée, la diplomatie française faisait des ralliements... et finalement, il nous a fait la même réponse : "on ne peut pas avant le moment venu". Mais la Palestine, c’est 70 ans d’occupation et 50 ans de dépossession ! » Et ce qui l’inquiète davantage, c’est l’attitude du nouveau président qui a déclaré : « nous ne reconnaîtrons pas l’Etat de Palestine maintenant parce que ça ne servirait à rien ».

L’urgence de faire respecter le droit international

Mais, plus le temps passe, et plus la possibilité d’une reconnaissance à deux Etats dans cette région s’amenuise... « pourtant, c’est la seule solution possible » poursuit Taoufiq Tahani. Gaby Charroux s’inquiète également de la dérive d’Emmanuel Macron, qui veut gouverner par ordonnances, passant outre la démocratie, et propose de nouvelles mesures d’exception de l’état d’urgence. « Nous, militants pour la Paix entre Israéliens et Palestiniens, nous subissons ces attaques contre la liberté d’expression. Je pense à Valls, qui considère que toute critique contre l’extrême israélienne s’assimile à de l’antisémitisme. Ça n’a rien à voir ! C’est très grave, et certains hommes politiques multiplient les amalgames de ce genre ! » La Cour européenne des Droits de l’Homme leur a déjà donné raison. Et le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté le 23 décembre 2016 la résolution 2334, condamnant la colonisation israélienne en Palestine, par 14 voix en sa faveur et grâce à l’abstention des Etats Unis. Car si urgence il y a, c’est vraiment d’imposer le droit international et de faire respecter les nombreuses résolutions de l’ONU.

Nathalie Lefebvre, adjointe au maire, évoquait son séjour quand elle avait 20 ans dans un « village perché » près de Ramallah : « ce qui m’avait le plus choquée, c’est qu’on avait en face de nous des jeunes de notre âge qui avait déjà passé plusieurs années en prison, parce qu’ils se battaient pour la cause palestinienne. Je savais qu’ils avaient été torturés, mais ils ne l’ont jamais raconté... On avait noué des liens vraiment très forts ». Hélas, depuis la situation ne s’est pas arrangée. Encore combien de vies gâchées ?

Nathalie Pioch - La Marseillaise


Nous vous invitons à une soirée de Solidarité avec la Palestine
Jeudi 8 juin à partir de 18h
Au local de Solidaires - 29, Bd Lonchamp - 13001 Marseille (métro réformés)

Avec la participation de l’ancien président de l’AFPS (Association France Palestine Solidarité), Taoufiq Tahani

Il développera le thème de la solidarité mondiale en faveur de la Palestine. Il fera aussi un point sur la campagne internationale « Les liaisons dangereuses de banques française avec la colonisation israélienne »

A 20h30 : projection du film :
« Les Infiltrés »

De Khaled Jarrar (Palestine / Émirats arabes unis / Liban, 2012, 1h10, Vostfr)

Portrait d’une société́ palestinienne qui se démène pour contourner les checkpoints. Faire le guet, courir, sauter, ramper à travers de sombres tunnels... Passer de l’autre côté́ du mur implique diverses stratégies pour une population prisonnière de ses terres. Certains y parviennent, d’autres sont arrêtés par l’armée israélienne, dans un éternel jeu du chat et de la souris dont ce film relate quelques aventures.

Petite restauration – vente d’huile d’olive de Palestine
Table de livres assurée par la librairie Transit

Renseignements : Palestine 13 (AFPS) - asso.palestine13@gmail.com - www.assopalestine13.org