Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > BDS > 12 millions de raisons de boycotter Israël

12 millions de raisons de boycotter Israël

mercredi 4 octobre 2017

Il y a 12 millions de Palestiniens dans le monde. La moitié d’entre eux sont des réfugiés vivant dans des camps et en exil. Ils ne sont pas autorisés à revenir dans leurs maisons ou leurs propriétés. Cependant, selon la « Loi du retour » israélienne de 1950, qui garantit à chaque juif ou juive, où qu’il ou elle réside, la citoyenneté israélienne automatique, si il ou elle le souhaite, aux dépens des réfugiés palestiniens qui depuis des générations ont vécu dans le pays, dont mes défunts parents.

12 millions de raisons de boycotter Israël

« Nous voulons revenir dans notre patrie » - fresque murale dans le camp de réfugiés de Dheishe, Bethléem, Palestine occupée.

Mais la Loi du Retour ne donne pas le même droit aux Palestiniens qu’Israël a forcé à quitter leurs maisons et leurs biens pendant les invasions de 1948 et de 1967. Malheureusement, les pro-Israéliens du Congrès US accusent les Palestiniens et préconisent maintenant de couper la plupart des fonds humanitaires que les Etats-Unis versent à l’Autorité palestinienne tant qu’elle accorde des aides financières aux veuves et aux enfants de ceux qui ont été tués ou emprisonnés par les forces israéliennes.

Le Congrès des Etats-Unis devrait d’abord exiger d’Israël qu’il respecte et se conforme aux Résolutions 164 et 242 du Conseil de Sécurité, qui lui a donné un siège aux Nations Unies à condition qu’il autorise le droit au retour des réfugiés, et lui ordonne de se retirer des terres arabes occupées, d’autoriser les réfugiés palestiniens à rentrer chez eux et indemnise ceux qui ne souhaitent pas revenir. En fait, les Etats-Unis bloquent fréquemment toute tentative internationale de forcer Israël à obéir au droit international, l’encourageant ainsi à défier davantage les résolutions de l’ONU.

Avant 1948, quand les juifs furent persécutés en Europe, les Palestiniens les ont accueillis aussi chaleureusement qu’Israël nie maintenant froidement aux réfugiés palestiniens le droit de rentrer chez eux. L’armée israélienne et les colons juifs illégaux ont abusé et tué des Palestiniens pendant 70 ans en toute impunité, parce qu’ils savaient qu’ils ne seraient pas tenus pour responsable de leurs actions, quel qu’en soit le résultat. Ils savent que les Etats-Unis ne les priveront jamais d’aide s’ils assassinent des Palestiniens. Il est honteux que le lobby juif et/ou les responsables des Etats-Unis n’aient pipé mot quand les victimes furent des citoyens états-uniens ou des Américains palestiniens comme Rachel Corrie, Furkan Dogan, Mahmoud Shaalan, Abdulrahman Barghouti et le jeune Orwah Hamad, 14 ans, de la Nouvelle-Orléans, qui a été tué d’une balle dans le cou et dans la tête.

J’ai lu un livre de la Torah, où il est dit : « Le judaïsme repose sur trois jambes : la paix, la liberté et la justice. » Ceci dit, je crois qu’Israël n’est ni démocratique ni juif. C’est simplement un califat diabolique et terroriste comme l’ISIS, qui constitue un danger pour lui-même et pour le reste du monde. Les 12 millions de Palestiniens qui vivent assiégés à Gaza, sous occupation en Cisjordanie , comme citoyens de deuxième classe en Israël et ceux qui vivent dans les camps et en diaspora représentent 12 millions de raisons de boycotter Israël.

Par Mahmoud el-Yousseph
Mahmoud El-Yousseph est retraité de l’armée de l’air des Etats-Unis et il vit à Westerville, Ohio.
Source : Days of Palestine - traduction ISM