Pétition européenne : Non à l’Eurovision 2019 en Israël !

"Nous, soussigné-e-s, habitant-e-s d’Europe et d’ailleurs, faisons appel aux membres de l’Union Européenne de Radiotélévision – les diffuseurs publics – pour qu’ils se retirent du Concours de l’Eurovision accueilli par Israël, afin qu’ils ne se rendent pas complices des violations par Israël des droits humains des Palestiniens."

SIGNEZ LA PETITION
(descendre pour accéder à la version française)


ِNotre article du 12 septembre 2018

Brian Eno, The Knife, Wolf Alice et des finalistes de l’Eurovision dont le gagnant de 1994, sont parmi les artistes qui soutiennent l’appel palestinien au boycott de l’Eurovision 2019, si elle est organisée en Israël.

Dans une lettre ouverte, ils écrivent : « Tant que les Palestiniens ne pourront pas jouir de leur liberté, de la justice et de l’égalité de droit de tous les humains, il ne devrait pas y avoir d’activités « comme si de rien n’était » avec l’Etat qui leur interdit d’exercer leurs droits humains les plus élémentaires. »

Il est prévu qu’Israël organise le concours de chant de l’Eurovision en mai 2019 suite à la victoire de Netta Barzilai à l’édition 2018.

Le gagnant de l’Eurovision 1994 pour l’Islande, Charlie McGettigan, les finalistes finlandais Kaija Kärkinen (1991) et Kyösti Laihi (1988), l’acteur, chanteur et dramaturge italien, Moni Ovadia, et le directeur artistique du théâtre national portugais, Tiago Rodrigues, sont aussi signataires de la lettre qui déclare « L’Eurovision 2019 devrait être boycottée si elle est organisée en Israël alors que cet Etat continue de perpétrer des violations graves des droits humains des Palestiniens depuis des décennies. »

En juin, les organisations culturelles palestiniennes ont appelé au boycott de l’Eurovision 2019 en soulignant que : « Le régime israélien d’occupation militaire, de colonisation et d’apartheid utilise de façon indécente l’Eurovision dans le cadre de sa stratégie officielle de marketing qui essaie de montrer « le plus joli visage d’Israël » afin de se blanchir et de détourner l’attention de ses crimes de guerre contre les Palestiniens. »

Se sont déjà joints à cet appel, les artistes français suivants : HK, chanteur - Dominique Grange, chanteur - Imhotep, DJ, producteur - Francesca Solleville, chanteur - Elli Medeiros, chanteur, acteur - Mouss & Hakim, groupe musical -
Alain Guiraudie, réalisateur, scénariste - Tardi, artiste de bande dessinée -
Gérard Mordillat, romancier, réalisateur - Eyal Sivan, réalisateur - Rémo Gary, chanteur - Dominique Delahaye, romancier, musicien - Philippe Delaigue, auteur, metteur en scène de théâtre - Michel Kemper, Editeur en chef d’un journal en ligne -
Michèle Bernard, chanteur, compositeur - Gérard Morel, acteur de théâtre, réalisateur, chanteur. Pour vous joindre à cet appel, écrivez nous.

Nick Seymour du groupe australien Crowded house, le chorégraphe et metteur en scène de théâtre Alain Platel et l’acteur danois Jesper Christensen se joignent au romancier, Yann Martel, au composeur catalan, Lluís Llach, à la chorale slovène ŽPZ Kombinat et à l’acteur américain, Alia Shawkat, pour signer la lettre.

Olof Dreijer et Karin Dreijer, de l’ancien duo suédois « The Knife », ont aussi ajouté leur nom à l’appel qui déclare « L’Eurovision 2019 devrait être boycottée si elle est organisée en Israël alors que cet Etat continue de perpétrer des violations graves des droits humains des Palestiniens depuis des décennies. »

La lettre qui est aussi signée par les réalisateurs Alian Guiraudie, gagnant du prix du meilleur réalisateur à Cannes en 2013, Ken Loach, Mike Leigh, Eyal Sivan et Aki Kaurismäki, les finalistes de la sélection islandaise de l’Eurovision 2017, Daði Freyr et Hildur Kristín Stefánsdóttir, ainsi que le musicien norvégien Moddi, conclut : « Nous comprenons que l’Union européenne de radio-télévision demande à Israël de trouver un lieu non-conflictuel pour l’Eurovision 2019. Elle devrait complètement annuler l’organisation du concours en Israël et le déplacer dans un autre pays ayant un meilleur bilan en matière de droits de l’Homme. L’injustice divise, tandis que la garantit de la dignité et des droits de l’Homme unit. »

Appel : Eurovision, n’utilisez pas l’art pour blanchir l’occupation militaire et les violations des droits de l’homme par Israël

Nous, soussignés artistes d’Europe et d’ailleurs, soutenons l’appel des artistes palestiniens à boycotter le Concours Eurovision de la Chanson 2019 organisé par Israël. Jusqu’à ce que les Palestiniens puissent jouir de la liberté, de la justice et de l’égalité des droits pour tous les êtres humains, il ne devrait pas y avoir de business comme si de rien n’était avec l’État qui leur refuse leurs droits fondamentaux.

Le 14 mai, quelques jours après la victoire d’Israël à l’Eurovision, l’armée israélienne a tué 62 manifestants palestiniens non armés à Gaza, dont six enfants, et en a blessé des centaines, la plupart avec des munitions réelles. Amnesty International a condamné la politique d’Israël consistant à tirer pour tuer ou mutiler, et Human Rights Watch a qualifié ces homicides d ’« illégaux et calculés ».

L’Eurovision 2019 devrait être boycottée si elle est hébergée par Israël alors qu’il poursuit ses graves violations des droits de l’homme des Palestiniens depuis des décennies. Nous comprenons que l’Union Européenne de Radio-Télévision exige qu’Israël trouve un lieu pour l’Eurovision de 2019 qui ne suscite pas la division. Cela devrait entraîner l’annulation totale de l’organisation du concours par Israël et le transfert dans un autre pays qui possède un meilleur bilan en matière de droits de l’homme. L’injustice divise, tandis que la défense de la dignité et des droits de l’homme unit.

L-FRESH The LION, musicien, juge national Eurovision 2018 (Australie)

Helen Razer, diffuseur, écrivain (Australie)

Candy Bowers, acteur, écrivain, metteur en scène de théâtre (Australie)

Blak Douglas, artiste, musicien (Australie)
Nick Seymour, musicien, réalisateur (Australie)

DAAN, musicien, compositeur (Belgique)
Daan Hugaert, acteur (Belgique)

Alain Platel, chorégraphe, metteur en scène de théâtre (Belgique)

Marijke Pinoy, acteur (Belgique)

Code Rouge, groupe musical (Belgique)

DJ Murdock, DJ (Belgique)

Helmut Lotti, chanteur (Belgique)

Raymond Van het Groenewoud, musicien (Belgique)

Stef Kamil Carlens, musicien, compositeur (Belgique)
Charles Ducal, poète, écrivain (Belgique)

Fikry El Azzouzi, romancier, dramaturge (Belgique)
Erik Vlaminck, romancier, dramaturge (Belgique)

Rachida Lamrabet, écrivain (Belgique)

Slongs Dievanongs, musicien (Belgique)

Chokri Ben Chikha, acteur, metteur en scène de théâtre (Belgique)

Yann Martel, romancier (Canada)

Karina Willumsen, musicien, compositeur (Danemark)

Kirsten Thorup, romancier, poète (Danemark)

Arne Würgler, musicien, (Danemark)

Jesper Christensen, acteur (Danemark)

Tove Bornhoeft, acteur, metteur en scène de théâtre (Danemark)

Anne Marie Helger, acteur (Danemark)

Tina Enghoff, artiste visuel (Danemark)

Nassim Al Dogom, musicien, (Danemark)

Patchanka, groupe musical (Danemark)

Raske Penge, compositeur, chanteur (Danemark)

Oktoberkoret, chorale (Danemark)

Nils Vest, metteur en scène (Danemark)

Britta Lillesoe, acteur (Danemark)

Kaija Kärkinen, chanteur, finaliste Eurovision 1991 (Finlande)
Kyösti Laihi, musicien, finaliste Eurovision 1988 (Finlande)

Kimmo Pohjonen, musicien (Finlande)
Paleface, musicien (Finlande)

Manuela Bosco, acteur, romancier, artiste (Finlande)

Noora Dadu, acteur (Finlande)

Pirjo Honkasalo, cinéaste (Finlande)

Ria Kataja, acteur (Finlande)

Tommi Korpela, acteur (Finlande)
Krista Kosonen, acteur (Finlande)

Elsa Saisio, acteur (Finlande)
Martti Suosalo, acteur, chanteur (Finlande)

Virpi Suutari, réalisateur (Finlande)

Aki Kaurismäki, réalisateur, scénariste (Finlande)

Pekka Strang, acteur, directeur artistique (Finlande)

HK, chanteur (France)

Dominique Grange, chanteur (France)
Imhotep, DJ, producteur (France)

Francesca Solleville, chanteur (France)

Elli Medeiros, chanteur, acteur (France)

Mouss & Hakim, groupe musical (France)

Alain Guiraudie, réalisateur, scénariste (France)

Tardi, artiste de bande dessinée (France)

Gérard Mordillat, romancier, réalisateur (France)

Eyal Sivan, réalisateur (France)

Rémo Gary, chanteur (France)

Dominique Delahaye, romancier, musicien (France)

Philippe Delaigue, auteur, metteur en scène de théâtre (France)

Michel Kemper, Editeur en chef d’un journal en ligne (France)

Michèle Bernard, chanteur, compositeur (France)

Gérard Morel, acteur de théâtre, réalisateur, chanteur (France)

Daði Freyr, musicien, finaliste sélection nationale Eurovision 2017 (Islande)
Hildur Kristín Stefánsdóttir, musicien, finaliste sélection nationale Eurovision 2017 (Islande)

Mike Murphy, diffuseur, huit fois commentateur de l’Eurovision (Irlande)

Mary Black, chanteur (Irlande)

Christy Moore, chanteur, musicien (Irlande)
Charlie McGettigan, musicien, compositeur, vainqueur Eurovision 1994 (Irlande)
Mary Coughlan, chanteur (Irlande)

Luka Bloom, chanteur (Irlande)

Robert Ballagh, artiste, scénographe de Riverdance (Irlande)

Aviad Albert, musicien (Israël)
Michal Sapir, musicien, écrivain (Israël)

Ohal Grietzer, musicien (Israël)

Yonatan Shapira, musicien (Israël)
Danielle Ravitzki, musicien, artiste visuel (Israël)

David Opp, artiste (Israël)

Assalti Frontali, groupe musical (Italie)

Radiodervish, groupe musical (Italie)

Moni Ovadia, acteur, chanteur, dramaturge (Italie)

Vauro, journaliste, caricaturiste (Italie)

Pinko Tomažič Partisan Choir, chorale (Italie)

Jorit, artiste de rue (Italie)

Marthe Valle, chanteur (Norvège) 

Mari Boine, musicien, professeur de musicologie (Norvège) 

Aslak Heika Hætta Bjørn, chanteur (Norvège) 

Nils Petter Molvær, musicien, compositeur (Norvège) 

Moddi, chanteur (Norvège) 

Jørn Simen Øverli, chanteur (Norvège)

Nosizwe, musicien, acteur (Norvège) 

Bugge Wesseltoft, musicien, compositeur (Norvège)

Lars Klevstrand, musicien, compositeur, acteur (Norvège)

Trond Ingebretsen, musicien (Norvège)

José Mário Branco, musicien, compositeur (Portugal)

Francisco Fanhais, chanteur (Portugal)

Tiago Rodrigues, directeur artistique, théâtre national portugais (Portugal)

Patrícia Portela, dramaturge, auteur (Portugal)

Chullage, musicien (Portugal)

António Pedro Vasconcelos, réalisateur (Portugal)

José Luis Peixoto, romancier (Portugal)

N’toko, musicien (Slovénie)

ŽPZ Kombinat, chorale (Slovénie)

Lluís Llach, compositeur, chanteur-parolier (Espagne)

Marinah, chanteur (Espagne)

Riot Propaganda, groupe musical (Espagne)
Fermin Muguruza, musicien (Espagne)

Kase.O, musicien (Espagne)

Soweto, groupe musical (Espagne)

Itaca Band, groupe musical (Espagne)

Tremenda Jauría, groupe musical (Espagne)

Teresa Aranguren, journaliste (Espagne)

Julio Perez del Campo, réalisateur (Espagne)

Nicky Triphook, chanteur (Espagne)

Pau Alabajos, chanteur-compositeur (Espagne)

Mafalda, groupe musical (Espagne)
Zoo, groupe musical (Espagne)

Smoking Souls, groupe musical (Espagne)

Olof Dreijer, DJ, producteur (Suède)

Karin Dreijer, chanteur, producteur (Suède)

Dror Feiler, musicien, compositeur (Suède)

Michel Bühler, chanteur, dramaturge, romancier (Suisse)

Wolf Alice, groupe musical (Grande Bretagne)

Carmen Callil, éditeur, écrivain (Grande Bretagne)

Julie Christie, acteur (Grande Bretagne)

Caryl Churchill, dramaturge (Grande Bretagne)

Brian Eno, compositeur, producteur (Grande Bretagne)

A.L. Kennedy, écrivain (Grande Bretagne)

Peter Kosminsky, écrivain, réalisateur (Grande Bretagne)
Paul Laverty, scénariste, écrivain (Grande Bretagne)

Mike Leigh, écrivain, réalisateur, metteur en scène de théâtre (Grande Bretagne)

Ken Loach, réalisateur (Grande Bretagne)

Alexei Sayle, écrivain, humoriste (Grande Bretagne)

Roger Waters, musicien (Grande Bretagne)

Penny Woolcock, réalisateur, metteur en scène d’opéra (Grande Bretagne)

Leon Rosselson, compositeur (Grande Bretagne)

Sabrina Mahfouz, écrivain, poète (Grande Bretagne)
Eve Ensler, dramaturge (Etats Unis)

Alia Shawkat, acteur (Etats Unis)

source AFPS


Dernières nouvelles !

L’Eurovision exige d’Israël une liberté de circulation totale

Les organisateurs de l’Eurovision viennent d’imposer à Israël, pour la tenue de l’Eurovision dans ce pays en mai 2019, une clause garantissant un "accès illimité à Israël, la la liberté d’expression, et des répétitions générales pendant Shabbat".

Apparemment conscients des restrictions régulièrement mises par Israël pour entrer dans le pays et dans celui qu’elle occupe, les organisateurs du concours de chant de l’Eurovision auraient envoyé une lettre qui conditionnerait l’accueil par Israël de son édition 2019 à "une garantie gouvernementale pour la délivrance des visas, et une liberté de voyager sans restrictions en Israël, indépendamment des opinions politiques des visiteurs" et à a possibilité pour les participants au concours d’organiser des répétitions le samedi, rapporte le Times of Israël.

Le gouvernement israélien doit aussi accorder une liberté d’expression absolue à tous les participants ainsi qu’à toutes les délégations au cours de leur séjour, et assurer la liberté de la presse", est-il noté dans cette lettre.

Il est également réclamé dans ce courrier que la chaîne publique israélienne Kan bénéficie d’une totale indépendance lors de l’organisation de la diffusion.

Les représentants de l’Union européenne de radiodiffusion, qui se sont rendus en Israël au début septembre, attendent donc une réponse du gouvernement israélien sur ces deux sujets.

Pour ce qui est du "shabbat", le tollé déjà soulevé parmi les juifs pratiquants en Israël, fait que contrairement à ce qu’a affirmé Netanyahou au lendemain de la compétition remportée en mai dernier, l’Eurovision ne pourra sans doute pas avoir lieu à Jérusalem. Et la soi-disant capitale de L’Etat réservé aux juifs, va probablement
devoir être éliminée.

En revanche, la deuxième condition est une sérieuse épine dans le pied des Israéliens qui ont adopté l’année dernière une loi permettant de refuser l’accès au territoire aux partisans du boycott d’Israël ou de ses colonies en Cisjordanie.
(Et qui ne se gênaient pas, bien avant le vote de cette loi, pour refouler tous ceux qui pouvaient avoir des sympathies pour les Palestiniens ou être susceptibles de vouloir se rendre en Palestine occupée).

Affaire à suivre, d’autant plus que très nombreux artistes demandent déjà que l’Eurovision 2019 ne soit pas organisée en israel et ont envoyé aux organisateurs de la compétition de chant une lettre affirmant que l’UER "devrait complètement annuler l’organisation du concours en Israël et le déplacer dans un autre pays ayant un meilleur bilan en matière de droits de l’Homme. L’injustice divise, tandis que la garantit de la dignité et des droits de l’Homme unit. »

Source :CAPJPO-EuroPalestine

Navigation

AgendaTous les événements