Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Témoignages > Des nouvelles de Rani.Dix-sept ans ont passé depuis que j’ai été attaché au (...)

Des nouvelles de Rani.Dix-sept ans ont passé depuis que j’ai été attaché au fauteuil roulant.

dimanche 5 novembre 2017

Bonjour,
je remercie tous ceux qui m’ont aide et soutenu. Cela me va droit au coeur, Il me manque encore 1000 $ pour pouvoir acheter ma chaise roulante. S’il vous plait, je vous demande m’aider encore.
Merci pour tout votre soutien, Rani.

https://www.generosity.com/medical-fundraising/new-wheelchair-for-rani--2/x/13133868


notre article du 17 octobre 2017
"Dix-sept ans ont passé depuis que j’ai été attaché au fauteuil roulant après avoir été atteint au cou par une balle qui m’a presque tué, tirée par un sniper ennemi qui avait été élevé dans le meurtre, la haine et le terrorisme. Le 30/9/2000, un sniper plein de haine (placé à l’intérieur de l’Hôtel City Inn dans la Zone d’Al-Balou’) a visé ma tête de son fusil avec l’intention de me tuer, mais la volonté de Dieu l’a empêché. La balle a raté ma tête et m’a atteint au cou du côté gauche, et m’est ressortie par le dos ce qui a conduit à la coupure de l’artère reliée au cerveau, ce qui a provoqué un AVC, et a sectionné la moelle épinière à la troisième et quatrième vertèbre, ce qui amené à subir une transplantation d’artère artificielle à l’Hôpital de Ramallah, puis à être transféré le 2-10-2000 à la Cité Médicale Al Hussein à Amman, où je suis resté dans le coma pendant 3 semaines en soins intensifs. Pendant mes soins intensifs, j’ai eu une opération pendant laquelle mon taux sanguin était de 6, le taux de réussite était de 5%, mais la volonté de Dieu a toujours dépassé toutes les espérances. Après 3 mois de traitement, quand mon état de santé s’est stabilisé, j’ai été emmené au Centre Farah de Rééducation où je suis resté pendant 3 mois. Puis j’ai été ramené à nouveau à Ramallah pour rééducation au centre Abu Rayiah où je suis resté pendant 6 mois, ma jambe gauche a été fracturée pendant la rééducation ce qui a conduit à mettre une platine à la jambe . Je suis finalement revenu à la maison après qu’ils aient au départ déclaré mon martyre.

Le handicap ne m’a empêché de lutter contre l’occupation brutale. En 2005, l’occupant a décidé de construire le Mur d’Apartheid sur les terres de Bil’in, où les manifestations contre le Mur, contre les colonies, ont commencé. J’ai décidé de partager la lutte avec mon peuple, en informant des crimes de l’occupant par le biais de ma camera que je n’ai pas laissé même si je suis en fauteuil roulant, en n’utilisant que ma main gauche étant donné que ma main droite a cessé de fonctionner à cause de l’AVC. Pendant ma couverture des crimes des soldats de l’occupation, j’ai été blessé plusieurs fois par différentes sortes d’armes, des grenades de gaz lacrymogène et des grenades assourdissantes, des balles métalliques enrobées de caoutchouc, ainsi que celles que les soldats ont utilisées à de nombreuses reprises pour casser les caméras et les fauteuils roulants électriques, de façon délibérée en essayant de m’empêcher de faire mon devoir national.

Malgré tout ce qui arrive, j’ai décidé en 2008 de me marier et de construire une famille, un an après j’ai eu des triplés, ils ont maintenant huit ans. Tout ceci n’a pas pu m’empêcher de continuer à aller de l’avant dans mon combat jusqu’à la défait de l’occupant et la création d’un état palestinien indépendant avec Jérusalem comme sa capitale.

Je voudrais vraiment remercier tous ceux qui m’ont soutenu et aidé, ma famille, mes amis chers, tous ceux qui ont fait preuve de solidarité et se sont tenus à mes côtés tout au long de cette période afin de rester fort et de continuer".

"Je participe toujours aux manifestations. Je suis devant le cortège avec mon appareil photo avec lequel je prends des photos. Ces photos sont un outil dans la lutte contre l’injustice et pour soutenir la paix , la liberté et l’indépendance."

Rani a désespérément besoin d’un nouveau fauteuil roulant électrique.

Rani fait appel à notre solidarité pour acheter un nouveau fauteuil électrique, il manque encore 1800 dollars.