Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Actualités > "Nous ne sommes pas des chiffres’’.

"Nous ne sommes pas des chiffres’’.

samedi 13 avril 2019

Le 30 mars 2018, c’était le début des manifestations de la Grande Marche du Retour dans la bande de Gaza. Une série des manifestations pacifiques suite au déplacement de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem et à la reconnaissance par Donald Trump de cette ville sainte comme capitale d’Israël. Ces manifestations pacifiques exigent le droit de retour aux réfugiés palestiniens, la levé du blocus israélien inhumain imposé sur la bande de Gaza depuis 2007 et le retrait du plan de Donald Trump, le « deal du siècle », qui n’est qu’une tentative pour imposer un fait accompli.

Samedi prochain, le 30 mars 2019, était le 1er anniversaire du lancement des manifestations de la Grande Marche du Retour ainsi que la Journée de la Terre, qui rappelle l’attachement des palestiniens à leur terre, actuellement occupée et bouffée par Israël.

Face aux manifestations pacifiques, l’armée israélienne a utilisé la force et les armes, internationalement interdites, pour arrêter les manifestations et pour décourager les manifestants palestiniens non armés. Le comportement de l’armée israélienne, sa barbarie et l’irrespect des lois internationales, qui appellent et insistent sur la protection des civils, ont fait plus de 270 morts palestiniens depuis le début de la marche du retour de Gaza, dont des enfants, des adolescents, des femmes, des journalistes, des handicapés et des secouristes.

Parce qu’ils ne sont pas des chiffres, ils ont des noms, ils ont des familles, chacun d’entre eux à une histoire, ils avaient des rêvent et des espoirs, ils ont défendus la justesse de leur cause – la cause palestinienne – et ils ont payés chers. C’étaient leurs âmes et leurs vies, mais rien n’est cher pour défendre sa patrie".

Les noms de nos héros, assassinés par l’armée israélienne lors de la Grande Marche du Retour 2018-2019.

Iyad Alasttal
Khan Younès - Palestine