Palestine 13

Groupe local des Bouches-du-Rhône de l’AFPS

Accueil > Culture > « Israéliens, Palestiniens, les cinéastes témoignent »

« Israéliens, Palestiniens, les cinéastes témoignent »

mercredi 25 novembre 2015

Sortie, le 10 décembre 2015, de l’ouvrage « Israéliens, Palestiniens, les cinéastes témoignent » de Janine Halbreich-Euvrard et Carol Shyman aux éditions Villeneuve (Préface de Leila Chahid)

Rencontre avec Janine Halbreich-Euvrard et Carol Shyman

Parlez-nous de votre livre écrit à quatre mains, Israéliens, Palestiniens, les cinéastes témoignent ...
- Janine Halbreich-Euvrard : Celui-ci est le deuxième du genre. Le premier remonte à dix ans, lorsque j’étais partie en Palestine et en Israël à la rencontre d’un certain nombre de cinéastes. Cette fois-ci, en 2014, Carol Shyman et moi avons refait ce périple à deux. Nous avons questionné une vingtaine de cinéastes Israéliens et Palestiniens, le livre est ponctué par mon carnet de route.

Parlez-nous de votre parti-pris éditorial ? Pourquoi avoir choisi la forme du carnet de voyages ?
- Janine Halbreich-Euvrard et Carol Shyman : La forme d’un carnet de voyage nous semblait la plus authentique et la plus vivante. L’habitude, tous les soirs, de noter tous les évènements, toutes les rencontres, et la manière nous percevions la situation dans laquelle vivaient ces populations, ceci à notre avis donnait au livre une saveur et une authenticité, une couleur supplémentaire.

Les moments forts de vos voyages ?
- Janine Halbreich-Euvrard et Carol Shyman : Des moments forts, il y en a eu tant et tant qu’il est difficile de les classer par ordre d’importance, il est certain que l’émotion variait selon les lieux où nous allions, les camps de réfugiés, les conversations avec nos amis palestiniens, une tristesse nous envahissait souvent. Mais la révolte est aussi une émotion forte et certains "spectacles" dont nous avons été témoins en Israël nous ont émues : le nombre de colonies bâties sur une terre volée, l’arrogance de certains...et puis l’émotion forte et chaleureuse à la rencontre de nos amis israéliens militants qui ont beaucoup, beaucoup de courage. Tout cela se traduit en images, en souvenirs très vivants.
source : http://www.viabooks.fr/

les auteurs de l’ouvrage
Critique de cinéma née à Bruxelles, Janine Euvrard-Halbreich, a organisé la toute première rencontre européenne entre cinéastes palestiniens et israéliens en 1976 à Royan. Elle est la fondatrice et déléguée générale du festival biennale : Proche-Orient : « Ce que peut le cinéma » qui célèbre sa 7ème édition en 2015. Photographe et journaliste née à Los Angeles, Carol Shyman vit depuis 30 ans à Paris.