Prisonnières palestiniennes : Suzan Owawi fait face à de durs interrogatoires, à une grave détérioration de son état de santé

La prisonnière palestinienne Suzan Owawi, 40 ans, membre du conseil municipal d’Al-Khalil / Hébron, souffre d’une grave détérioration de son état de santé après avoir été soumise à des interrogatoires durs et très longs au centre de détention d’Ashkhelon, a constaté l’avocat palestinien Firas al-Sabbah.

Elle a déclaré à l’avocat qu’elle avait été interrogée en essayant de la forcer à avouer. Pendant cette période, elle a commencé à souffrir de graves douleurs rénales. Elle a précisé que, avant son arrestation, elle avait passé des examens médicaux et qu’ avaient été diagnostiqués des problèmes rénaux qui nécessitent un suivi. Elle a été empêchée de suivre un traitement médical en raison de son arrestation par les forces d’occupation israéliennes. Elle est emprisonnée depuis le 5 juin, où elle a été arrêtée par les forces d’occupation, et la rencontre avec un avocat lui a été refusée jusqu’au 22 juin.

Suzan Owawi. Asra Media

La détention de Safa Akram Abu Hussein, 38 ans, du camp de réfugiés d’al-Fuwwar au Sud d’al-Khalil / Hébron, a été prolongée par les forces d’occupation israéliennes jusqu’au lundi 25 juin. La rencontre avec un avocat lui a été refusée qu’après qu’elle a été arrêtée chez elle le 18 juin. Son mari, Saïd, est aussi emprisonné par Israël.

Safa Abu Hussein. Photo : Asra Media

En outre, Alaa Fuqaha, 25 ans, est aussi emprisonnée par l’occupant israélien depuis son arrestation le 30 mai par l’occupant israélien à son logis familial dans le village de Kafr el-Lubad, à l’Est de Tulkarem. Sa détention a été prolongée de façon répétée à quatre reprises. Son père, Hatem Fuqaha, a déclaré « ma famille a été la cible des forces les plus importantes de l’armée d’occupation et des services de renseignement …suffisantes pour prendre d’assaut toute une ville. » En parlant de sa fille, il a dit, « quand je vois ma fille enchaînée, en tenue pénitentiaire, ma poitrine frissonne, mais son moral à elle monte au ciel à l’intérieur du tribunal."

Alaa Fuqaha. Photo : Asra Media

Pour la onzième fois, le tribunal militaire d’Ofer a poursuivi le jugement jusqu’au 11 juillet de Areej Houshieh, 19 ans, du village de Qatneh. Elle est emprisonnée depuis le 28 décembre 2017 et son cas a été reporté de façon répétée.

Il y a sans doute 54 Palestiniennes emprisonnées par l’occupant israélien, dont la dirigeante palestinienne Khalida Jarrar, emprisonnée sans inculpation dans le cadre de la détention administrative, et six mineures, dont Ahed Tamimi, la militante anti-colonialiste de défense de la terre, âgée de17 ans, originaire de Nabi Saleh, visée pour avoir giflé un soldat israélien sur sa terre à elle.

Samidoun le 25 juin 2018
Traduit de l’anglais par Yves Jardin, membre du GT de l’AFPS sur les prisonniers

Parrainez une prisonnière palestinienne

Navigation

AgendaTous les événements

Sites favoris Tous les sites

8 sites référencés dans ce secteur