un poème de Ziad Medhouk pour Rachel Corrie

vendredi 17 mars

Les solidaires engagés ne meurent pas

Le bulldozer de la haine a écrasé ton corps fragile
L’ordre de la haine a mis fin à ta vie
Ton assassinat est voulu et prémédité
Toi, le combat indéfectible pour l’espoir
Toi, l’appel permanent pour l’amour
Toi, l’ambassadrice des terres fertiles
Toi, la palestinienne de cœur
Toi, la solidaire pour la justice.

Les soldats criminels ont exécuté une âme noble
La voix de la princesse de la joie s’est éteinte
La belle Rachel est fauchée mortellement en pleine jeunesse.
Le cri légitime contre le silence est mort
La lutte permanente pour le droit n’est plus
Le remède aux blessures de l’oppression est parti trop tôt.
Ils veulent cacher leurs massacres répétés et impunis
Sur cette terre historique et millénaire.

Tu dénonçais l’apartheid et le blocus mortel
Tu refusais leurs exactions
Tu condamnais les occupants et leur répression
Par tes convictions profondes
Eux, les ennemis de la paix
Un crime abject nous a privés de ton combat
Un acte meurtrier pour faire taire la voix de la vérité.

La machine criminelle a tué ton visage enfantin
Les assassins impunis ont visé ta belle âme
Toi, la témoin de la tragédie de tout un peuple
Toi, qui soignais les plaies
Toi, qui défendais les maisons menacées
Dans une enclave réduite en cendres.
Tu as l’admiration universelle pour ton courage exemplaire.

Toi qui refuses de te taire et de te résigner
Devant le déchaînement de notre peuple opprimé
Et devant le silence complice.
Toi, l’incommensurable courage devant leurs menaces
Toi, l’icône de la solidarité internationale.

Peine, colère, tristesse et chagrin immense
Après ton départ forcé,
Toi, l’héroïne des temps modernes
Une disparition douloureuse pour la Palestine
Et pour les solidaires de cette cause juste
Qui n’oublieront jamais ton sacrifice
Une grande perte pour un monde en quête de justice
Qui porte avec toi le fardeau de l’espoir.

Tu resteras Rachel toujours la scène et le souvenir,
La femme combattante de la liberté
Toi le voyage de courage et d’esprit.
Tu seras toujours présente debout, vivante dans nos cœurs
Et nos mémoires.
Comme les palmiers au sommet de la colline

Repose en paix Rachel
Les solidaires engagés ne meurent pas !
Les valeureux dignes seront toujours vivants !
Et la Palestine sera libre un jour
La maîtresse de la terre
Celle de tous les solidaires et les humanistes



Toutes les brèves du site