Le syndicat Solidaires donne carte blanche à "résister en Palestine" qui propose trois films du réalisateur Hanny Abu-Assad. Vendredi 17 novembre, venez découvrir "le chanteur de Gaza"

, popularité : 5%


Le syndicat Solidaires propose depuis plusieurs années, dans un esprit d’éducation populaire ds cycles de cinéma engagés, avec pour objectif d’ouvrir des horizons, de rencontrer de nouveaux groupes, populations afin de comprendre encore mieux notre monde pour le transformer.

Le dernier trimestre 2017 sera consacré à la Palestine avec trois films du réalisateur Hanny Abu-Assad

Hanny Abu-Assad, réalisateur néerlando-palestinien, est né le 11 octobre 1961 à Nazareth. Après des études de génie technique à Haarlem, il a travaillé pendant plusieurs années comme technicien aéronautique aux Pays-Bas. Il aurait été engagé sur la base de son passeport israélien, et renvoyé lorsqu’on se serait aperçu qu’il était Arabe et non Juif Israélien. À la suite de son renvoi, il entra dans le monde de l’audiovisuel en tant que producteur. Il fonda les productions Ayloul Films en 1990. Il dirigea son premier film en 1998 et depuis il a réalisé une dizaine de films, dont les trois films proposés pour ce cycle.

Les séances ont lieu au Local de Solidaires, 29 boulevard Longchamp 13001 Marseille (métro et tram Réformés)
Chaque soir, un apéritif dinatoire palestinien vous sera proposé, la librairie transit sera présente

Vendredi 20 octobre nous avons découvert le film
OMAR

Omar, la vingtaine, constitue une cellule de résistance armée avec deux amis d’enfance. Pour rejoindre ses compères qui vivent du côté israélien, Omar a pris l’habitude de franchir clandestinement le Mur. Au cours d’une des opérations, il est arrêté, torturé puis emprisonné. Un officier israélien lui propose alors un marché : contre sa libération, il devra livrer ses compagnons.
Un film palestinien engagé mais pas manichéen qui sait jouer des complexités et ambiguïtés des Hommes et de la politique.

Venez nombreux le Vendredi 17 novembre à 19h
LE CHANTEUR DE GAZA

Le chanteur de Gaza est une histoire vraie, celle de Mohammed Assaf, un jeune chanteur qui contre vents et marées tente de quitter la bande de Gaza pour pouvoir participer à un jeu de télé-crochet musical regardé dans l’ensemble du monde arabe. Mais c’est surtout le sort des réfugiés palestiniens coincés dans la bande de Gaza que le film retranscrit de façon indirecte.

Vendredi 19 décembre à 19h
FORD TRANSIT

Le protagoniste de ce documentaire (comportant également des séquences de fiction) est Rajai, jeune chauffeur palestinien, qui fait le trajet de Jérusalem-Est à Ramallah. Rajai doit franchir l’obstacle des barrages routiers et des « checkpoints », ou emprunter des chemins détournés pour les éviter. A ses vues sur l’Intifada, l’occupation, les attentats-suicides et la vie en général font écho celles de ses passagers, gens ordinaires ou personnalités . Les lieux, les conversations et les activités annexes (de petite contrebande) de Rajai finissent par dépeindre sa personnalité, ainsi que la vie dans les territoires occupés, que seuls la ténacité et l’humour de leurs habitants rendent supportable.

AgendaTous les événements

Sites favoris Tous les sites

8 sites référencés au total

Brèves Toutes les brèves