La politique anti-BDS de Munich est illégale, a jugé la Cour fédérale allemande

mercredi 26 janvier

La politique de la ville « viole le droit fondamental à la liberté d’expression », a jugé le tribunal. « Cette décision est une gifle pour le conseil municipal de Munich qui a adopté une résolution en 2017 interdisant le financement public ou l’espace pour les partisans de BDS – la campagne de boycott, de désinvestissement et de sanctions pour les droits des Palestiniens. », écrit Adri Nieuwhof dans The Electronic Intifada.



Toutes les brèves du site