L’impunité internationale est l’épine dorsale de l’occupation israélienne

jeudi 21 juillet 2022

« La majorité des enfants palestiniens pris pour cible par les forces d’occupation israéliennes sont de jeunes hommes », déclare Ayed Abu Eqtaish, directeur du programme de responsabilité de Defense for Children International – Palestine (DCIP).

Selon un rapport de DCIP, 15 enfants palestiniens ont été tués par les forces d’occupation depuis le début de l’année.

Les victimes sont : Muhammad Akram Ali Abu Salah, 16 ans, Sanad Muhammad Khalil Abu Attia, 16 ans, Muhammad Hussein Muhammad Qassem, 16 ans, Shawkat Kamal Shawkat Abed, 17 ans et Amjad Walid Hussein Fayed, 16 ans.

Le DCIP a ajouté que le 13 février, un sniper israélien a tiré dans l’œil de Muhammad Abu Salah, 16 ans, habitant du village d’Al-Yamoun à Jénine, et l’a tué.

JPEG - 51.8 ko Lorsque de jeunes palestiniens, en majorité des adolescents, se battent pour protéger leurs maisons et leurs terres, l’armée israélienne répond en les frappant, en leur lançant des grenades assourdissantes et des gaz lacrymogènes. Ce n’est rien d’autre qu’une attaque en règle.

« Les violations des droits des enfants palestiniens sont dues à la présence des forces d’occupation israéliennes dans les territoires palestiniens occupés », déclare Ayed.

« Malgré les nombreux instruments juridiques et les normes que la communauté internationale a tenté de mettre en place pour protéger les droits des enfants, le nombre de violations de ces droits ne cesse d’augmenter au fil des ans. »

« Par exemple, l’année dernière, nous avons documenté le meurtre de 78 enfants palestiniens par l’armée israélienne. 61 de ces enfants étaient originaires de la bande de Gaza et 17 de Cisjordanie. »

« Soixante des 61 enfants qui ont été tués dans la bande de Gaza l’ont été lors de l’assaut militaire contre Gaza en mai 2021. Mais surtout, notre documentation montre qu’il n’était pas nécessaire de tirer pour tuer vers les enfants palestiniens, car ils ne représentaient aucune menace pour la vie des soldats israéliens. »

Les frappes aériennes et d’artillerie israéliennes durant l’assaut de 11 jours ont tué 253 Palestiniens et blessé plus de 1.900 personnes.

DCIP documente l’arrestation, les blessures, la mort et l’incarcération d’enfants et de jeunes Palestiniens, et offre une défense juridique à ceux qui sont poursuivis devant les tribunaux militaires israéliens.

« Au cours des dix dernières années, un seul soldat israélien a été inculpé pour le meurtre d’un enfant palestinien, pour lequel la punition qu’il a reçue est moins sévère que celle dont est puni un enfant palestinien qui jette une pierre sur un véhicule israélien. »

Pour Ayed, il s’agit là d’une synthèse douloureuse mais parfaite de la politique d’impunité totale d’Israël et de son système juridique corrompu, qui explique les frustrations et l’amertume des Palestiniens qui luttent pour vivre dans leurs maisons sur leurs terres.

Le principal problème, explique-t-il, est centré sur le niveau de responsabilisation et d’impunité dont jouissent les soldats aux yeux de la communauté internationale. « L’impunité internationale est l’épine dorsale de l’occupation israélienne », déclare-t-il.

Lire l’article complet ICI.



Agenda

<<

2022

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234