Répéter les erreurs coloniales du passé

mercredi 27 juillet 2022

Président Biden, combien de civils doivent mourir pour prouver l’amitié des États-Unis à "Israël-Apartheid" ?

PNG - 785.1 ko Photo : Saudi Royal Palace / Bandar AL-JALOUD

En tant qu’Américains, nous devrions tous être terrifiés par ce que le président Joe Biden a accompli lors de son voyage au Moyen-Orient. Au début, nous avons été offensés parce qu’il a éludé la situation critique du peuple palestinien vivant sous une occupation israélienne brutale, mais en l’observant tout au long de ce voyage, il est devenu évident que la situation est bien pire que ce qui a été rapporté. Il semble que le président Biden soit venu au Moyen-Orient pour mettre en œuvre la feuille de route créée par Benjamin Netanyahu.

L’adhésion du président Biden à l’accord d’Abraham de Jared Kushner et sa mission de normaliser l’occupation israélienne a créé un nouveau Moyen-Orient destructeur. Il rejoint les autocrates, et les éléments les plus extrêmes de l’Israël de l’apartheid, pour construire un Moyen-Orient plus militarisé, où des millions de personnes qui vivent dans la région seront des dommages collatéraux soumis aux caprices d’hommes fous aux appétits catastrophiques pour le pouvoir. Les seuls gagnants dans ce scénario sont les industries de la défense et le complexe militaro-industriel, le prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman, et "Apartheid-Israel".

Se ranger du côté des dictateurs

Le gouvernement israélien extrémiste et le prince Mohammed Bin Salman doivent être comblés par l’étreinte du président Biden lors de ce voyage, car ce dernier a non seulement légitimé leurs crimes contre l’humanité mais il les a récompensés pour leurs meurtres flagrants de civils non armés sous leur responsabilité, y compris le meurtre des Américains Jamal Ahmad Khashoggi et Shireen Abu Akleh.

Les architectes américains de ce fiasco ont fait de nombreux mauvais calculs et de fausses hypothèses et preuve d’un manque flagrant d’apprentissage des erreurs coloniales du passé. Ils ont placé leurs intérêts politiques et leur pouvoir temporaire au-dessus des populations autochtones de la région. Ils ont ignoré des millions de personnes et les ont considérées comme des pions dans un système impérialiste pour planifier, contenir, diviser, cibler et construire des alliances.

Sous le déguisement de "paix au Moyen-Orient", ils semblent uniquement concentrés sur la menace de l’Iran et l’augmentation de la puissance militaire américaine et israélienne dans la région. La mise en place de la coopération entre Israël et l’Arabie saoudite n’était qu’un spectacle pour les ignorants de ce qui se pratique secrètement dans la région depuis des années.

Le président Biden et ses conseillers ont utilisé les vieilles hypothèses selon lesquelles conclure des accords avec des autocrates et des partisans de l’apartheid apportera la prospérité et la paix à une région. Dans ce processus, ils ignorent totalement les millions de personnes qui vivent dans la région et qui peuvent éclater à tout moment en raison de leur désir de liberté.

La mission à courte vue du président Biden et son alliance avec ces oppresseurs n’ont pas surpris les Palestiniens. Il porte son amour du sionisme haut et fort. Il parle des droits de l’Homme mais ignore l’humanité des Palestiniens et des autres, comme si leurs vies n’avaient pas d’importance.

Cette politique coloniale dépassée peut fonctionner avec certains dirigeants du Moyen-Orient mais la détermination de millions de personnes qui considèrent Israël comme un État colonial d’apartheid est claire et nette : pas de paix au Moyen-Orient tant que les droits humains du peuple palestinien et son droit à l’autodétermination ne prévaudront pas.

Comme Trump

Le langage utilisé par le président Biden et le secrétaire d’État Antony Blinken concernant Israël/Palestine peut laisser croire que notre gouvernement est un champion des opprimés. Mais les détails racontent une autre histoire. Biden se conforme à la même politique destructrice et unilatérale préconisée par Donald Trump pour protéger Israël et étouffer la vie du peuple palestinien sous occupation israélienne.

En préparation de sa visite au Moyen-Orient, le président et ses principaux diplomates ont parlé de leur désir d’aborder les questions des "droits de l’Homme partout où ils se rendent dans la région". Pourtant, ils ont évité tout langage concernant l’oppression des Palestiniens. Ils ont essayé de faire taire et de blanchir toute discussion sur l’assassinat intentionnel par Israël de la journaliste palestinienne américaine Shireen Abu Akleh et d’autres journalistes. En outre, ils se sont vantés de leur soutien indéfectible à Israël en augmentant leur allocation annuelle à plus de 4 milliards de dollars par an, à un moment où l’économie et le peuple américains souffrent.

Au lieu de faire pression en faveur d’une solution viable à deux États, la politique américaine depuis 1993, Biden a annoncé que le moment n’était pas venu de discuter. Pourtant, il n’a pas trouvé l’ironie de son action en récompensant Israël avec plus de fonds malgré la poursuite 1) de la construction de colonies illégales 2) de la violation aveugle des droits humains d’une population civile pour la plupart désarmée vivant sous occupation israélienne 3) et de la discrimination contre les citoyens américains lorsqu’ils se rendent dans leur patrie palestinienne.

En outre, aux côtés du Premier ministre israélien Yair Lapid, Biden a diabolisé le mouvement palestinien non violent "BDS" et a adopté la pratique dangereuse consistant à qualifier d’"antisémites" tous ceux qui osent souligner les violations des droits de l’Homme des Palestiniens aux mains d’Israël. Cette accusation contre-productive ne sert qu’à réduire au silence ceux qui critiquent les politiques d’apartheid d’Israël et à saper les appels à contester les véritables cas d’antisémitisme.

Grâce à de nombreuses réunions avec les responsables de notre administration américaine, nous sommes arrivés à la conclusion que les politiques du président Biden concernant les questions palestiniennes ressemblent aux politiques destructrices de Trump. Et lors de sa visite, nous avons réalisé que cette politique est la même que celle dictée par Benjamin Netanyahu.

La réponse des Américains d’origine palestinienne

Lire l’article complet ICI.



Agenda

<<

2022

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234